Magazine Info Locale

marcher sur l'eau

Publié le 09 juillet 2018 par Pjjp44
marcher sur l'eau

Marcher sur l'eau  éviter les péages

et tant pis pour Vincent 
 fils spirituel et arnaqueur malin  de papa Vinci
...
Je l'emmerde gentiment le Vincent d'autant que je ne prends jamais les autoroutes de
son géniteur et il aura beau venir  me suriner ses beauferies sur ma  radio de prédilection,
à part un certain agacement de ce "comique de répétition" je ne bougerai pas d'un iota
et tralala
Marcher sur l'eau ...
Laisser les contretemps sur un quai des brumes.
Trinquer à l'émulsion iodée
 Gloire à l'effet mer.
Sourire béatement de l'intérieur 
et ne laisser rien paraître
encore.
Marcher sur l'eau
secret défense en Manche
à ne sortir qu'à bon port:
au Stiff qui t'allume
en oeillades
à te faire expier
palmé
marcher sur l'eau Marcher sur l'eau
dans
 une peinture flamande
quand tu te demandes
si tu peux évoluer dans le tableau sans troubler l'ambiance,
l'atmosphère
de la matrice
trônant au dessus des abysses.
Nécromancie des origines, 
envoûtement continu
comme un
mystère de l'Ouest.
marcher sur l'eau
 "À tort ou à raison, je vis dans ce clivage naturel, quoique manichéen, le partage spontané de l'humanité en deux, dès l'enfance ; d'un côté, les gens inoffensifs, de bonne compagnie, un tantinet négligents, mais dotés d'imagination, donc capables de savourer les simples beautés et les nobles vicissitudes de la vie de nature, et, de l'autre, les gens dangereux, les futurs savants, ingénieurs, techniciens, bétonneurs, pollueurs et autres déménageurs, défigureurs et empoisonneurs de la planète."
La Billebaude, Henri Vincenot,

marcher sur l'eau
"Sur l’encrier une tache de clarté, une lumière douce,
l’ombre de la mémoire passant du veilleur au dormeur.
Quand le jour se lève sur l’encrier condamné au silence,
verrons-nous se dresser des mots non écrits,
des naufragés réclamant le droit de rester les maîtres du clair-obscur ?"

Gaspard Hons

marcher sur l'eau
"Mais cela même
Ton nom sur la page
Comme une île infiniment
Comme une île tout au bord
Le temps à peine…
L’écriture comme un regard
S’injecte du sang nécessaire au souffle
Ton cœur s’écarquille aux quatre vents"
Guy Allix



"Je nous invite à prendre le large
Sans fuite, sans orgueil...
Simplement pour puiser force à vivre dans ce monde."

 (Môrice Benin)
marcher sur l'eau
"Me voici, être humain violent, blanc, noir, brun ou rouge, et il ne m'intéresse pas de savoir si j'ai hérité de cette violence ou si la société l'a engendré en moi : ce qu'il m'importe de savoir, c'est si je peux m'en libérer."
Jiddu KRISHNAMURTI


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pjjp44 391 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine