Magazine Culture

Critiques Séries : Marvel’s Cloak and Dagger. Saison 1. Episodes 4 et 5.

Publié le 09 juillet 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Marvel’s Cloak and Dagger // Saison 1. Episodes 4 et 5. Call/Response / Princeton Offense.


Les vilains arrivent enfin et il était temps afin de donner à Cloak and Dagger l’occasion de pouvoir enfin nous plonger dans les grandes lignes de cette première saison. Avec les trois premiers épisodes, la série avait réussi à faire quelque chose d’intéressant, à la fois car les deux héros sont charismatiques et très bien développés mais aussi car le casting est solide lui aussi. Dans « Call/Response », la série reprend là où on avait laissé les personnages à la fin de l’épisode précédent. Nos héros sont dans la même pièce, enfin, tout cela pour créer un moment étonnant et surtout important pour l’épisode. Olivia Holt et Aubrey Joseph parviennent à aller au delà de mes espérances en apportant à leur personnage une certaine intensité et sensibilité dont Cloak and Dagger a le secret depuis plus ou moins le début. La structure de cet épisode est ambitieuse en elle-même : on alterne entre le passé et le présent, avec quelques images du jour suivant. L’épisode est alors complexe et ce n’est qu’au moment du climax de l’épisode que celui-ci prend enfin tout son sens. La série parvient à créer quelque chose de véritablement intéressant et l’on peut aussi se demander pourquoi la série a pris trois épisodes pour en arriver là. Car c’est vraiment intéressant comme structure et cela permet de rappeler que ce n’est pas une série de Freeform comme les autres.

La série continue aussi de faire évoluer la relation entre Tandy et Tyrone, ce qui devient rapidement le sel de Cloak and Dagger et surtout ce sur quoi la série doit se concentrer en ce moment. Mais au delà des enjeux que la série parvient à créer autour des deux, ce sont toujours deux ados qui tentent d’apprendre à se connaître. L’une des surprises les plus étranges de cet épisode (mais qui fonctionne) c’est le fait que l’on se rend compte que finalement Greg n’est peut-être pas si mauvais que ça. Il n’est ni bon, ni mauvais, juste un mec comme les autres. Et il semble être vraiment attaché à Melissa. La série oscille alors entre tout un tas de trucs mais cela fonctionne très bien et cela change de ce que l’on a pu voir auparavant. A la fin de cet épisode, Cloak and Dagger continue de séparer Tandy et Tyrone, quelque chose qu’elle fait depuis le début de la saison après tenté de les rapprocher. Mais avec « Princeton Offense », il était temps que Tandy et Tyrone avancent enfin dans leur poursuite personnelle pour la justice. Les deux ont la même envie finale, mais ne veulent pas vraiment y aller de la même façon pour autant. Par moment, Cloak and Dagger me rappelle un peu Sense8 quand les deux se retrouvent l’un à côté de l’autre avant de changer complètement de lieu. Ce n’est pas la même chose et surtout pas assez confus que la série de Netflix.

Fort heureusement pour nous ! Si la série est surtout centrée sur des personnages qui apprennent à utiliser leurs pouvoir, tout cela est forcément cadré par leurs motivations et ce qu’ils veulent faire de ces pouvoirs. Pour Tandy, le but est de laver l’honneur de son père et faire tomber Roxxon. Pour Tyrone, le but est de remettre à la justice le tueur de Billy. Si Cloak and Dagger raconte l’histoire de deux ados qui ont eu des pouvoirs de façon inexpliquée, c’est aussi et surtout des pouvoirs qui leurs permettent de trouver justice dans un monde injuste. Il y a !un message intéressant dans Cloak and Dagger mine de rien et une morale qui colle très bien à l’univers Marvel version Disney. Cet épisode continue alors de faire évoluer les personnages et les intrigues de la série de façon fluide tout en organisant les relations de façon à ce que l’on soit complètement dans le truc. Tout le match de basket n’est pas ce que j’ai préféré dans cet épisode mais il permet de créer des parallèles intéressants et de relier à nouveau nos deux héros. Mais quand on suit Tandy et Tyrone, on a aussi l’impression que les deux personnages sont dans des séries complètement différentes. On pourrait alors dire que Tyrone est dans Friday Night Lights et que Tandy est plus dans Alias. Mais au final, tout cela reste suffisamment agréable à suivre pour que l’on passe un bon moment et que les différences soient travaillées intelligemment.

Note : 8/10 et 6.5/10. En bref, deux épisodes différents.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte