Magazine Conso

Si Harlem m’était conté … en parfums !

Publié le 10 juillet 2018 par Obsessionluxe
Si Harlem m’était conté … en parfums !

Si Harlem m’était conté … en parfums !

Source d’inspiration inépuisable, depuis près d’un siècle, Harlem se chante, se danse, se lit, se raconte en photographies et se décline sur grand écran.
Mais jusqu’à présent, ce quartier mythique n’avait jamais été retranscrit en parfumerie.

« Chris Collins, Alchemy of Fragrance », première ligne de parfums Made in Harlem.
Ici, il ne s’agit pas d’images, mais de senteurs, de souvenirs et d’émotions. Chris Collins le sait bien. Le Top Model, longtemps promu au rang d’ambassadeur pour la marque Polo Ralph Lauren, n’a pas choisi d’illustrer une nouvelle marque, mais d’apprendre le langage et les subtilités d’une parfumerie dite fine, pour élaborer sa propre ligne et la rendre légitime pour raconter sa ville d’origine, Harlem. Si Harlem m’était conté … en parfums ! Composée de trois parfums signature, Harlem NightsRenaissance Man et Danse Sauvage, la collection s’inspire des mouvements culturels et artistiques de New york et en particulier liés au quartier où Chris a grandi et vit encore, Harlem. De Joséphine Baker, Duke Ellington, Louis Armstrong, … au Cotton Club, tout y est ! La collection éponyme de Chris Collins est un véritable mashup de notes cosmopolites qui puise son inspiration aux sources même d’un foyer de créations artistiques majeur … et mondialement reconnu, Harlem. L’American Dream … Enfant, Chris Collins s’est intéressé à l’univers des parfums en découvrant l’iconique Grey Flannel de Geoffrey Beene, que portait son père. Il était à la fois captivé par le flacon et le parfum. C’était le début d’une grande passion pour cet art, car, depuis, il n’a cessé de vouloir en savoir plus sur la parfumerie. Sa rencontre avec le créateur Kilian Hennessy donnera l’impulsion au créateur qui sommeillait en lui. Plus qu’un rêve d’enfant, il révèle une volonté de s’exprimer au travers des fragrances de sa propre composition. À Grasse, pendant plusieurs mois Chris apprend l’art du parfum. Humblement il avoue « je ne suis pas parfumeur. Je suis à peine le créateur de mes parfums. En revanche, je suis l’auteur d’histoires que j’ai souhaité traduire en parfums. Les parfumeurs eux-mêmes sont de vrais artistes, ce sont de véritables peintres. À la manière de Basquiat, de Pollock ou de Picasso, les parfumeurs font naître d’authentiques chefs d’œuvre olfactifs. ». Riche de cette expérience, accompagné par la Maison Argeville (Mougins), Chris Collins crée une ligne composée de 3 eaux de parfums qu’il lance en France, chez Jovoy Paris. ____________________ « Harlem Nights » Romantique, mystérieuse et pleine de vie. Chaleureux et attirant, Harlem Nights marie les notes enivrantes de rhum aux notes terreuses du patchouli, du bois de santal, de la vanille et de l’Iris. Famille Olfactive : Boisé, épicé, oriental. Notes de tête : Rhum, clou de girofle, noix de muscade
Notes de coeur : Jasmin, Iris, Patchouli
Notes de fond : Bois de santal, Ambre, Musc ____________________ « Renaissance Man » explore la renaissance de l’homme, celle qui émane de manière constante de l’évolution de l’humanité. Une fragrance masculine aromatique boisée orientale subtilement épicée. Renaissance Man se livre avec des notes fraiches qui se mêlent aux épices avant de se laisser glisser vers les notes gourmandes d’un miel relevé de sauge, de la fève Tonka. Un instant suave et chaud qui se termine dans un nuage ouaté de cuir et des volutes de tabac. Famille Olfactive : Boisé, épicé, oriental, marin. Notes de tête : Accords Marins, Bergamote, Gingembre Notes de coeur : Cannelle, sauge, miel Notes de fond : Fève Tonka, Tabac, Cuir ____________________ Épicé et sexy, « Danse Sauvage » raconte l’histoire de Joséphine Baker dans le Paris des années 1920. Séduisant, irrésistible et voluptueux, Danse Sauvage se met en scène avec des notes de Cognac, de Prune et de Safran avant de nous inviter à sa fête où exotisme rime avec poivre, piment, Rose. Un sensualité forte rehaussée par des notes de cèdre, Vanille et du bois de Oud. Famille Olfactive : Boisé, épicé, ambré, liquoreux. Notes de tête : Cognac, Prune, Safran Notes de coeur : Poivre, Chili, Rose Notes de fond : Cèdre, Vanille, Oud Les parfums signés Chris Collins sont mixtes et s’adressent à tous les amoureux de parfums audacieux. Présenté en flacon de 50 ml, chaque parfum est disponible chez Jovoy (4, rue de Castiglione – Paris 1er) au prix de 160 €. Créé à New York en 2017, Chris Collins est une marque d’accessoires et de parfums masculins conjuguant raffinement, belles matières et savoir-faire Made in America, Made in Harlem.

L’article Si Harlem m’était conté … en parfums ! est apparu en premier sur Obsession Luxe.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Obsessionluxe 2406 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines