Magazine Education

Puzzles pour l’organisation et l’autonomie de l’enfant

Publié le 10 juillet 2018 par Yaysa

Dès le plus jeune âge, offrez des puzzles à votre enfant. C'est un moyen incroyable pour développer en jouant sa concentration et son organisation, son sens de l'autonomie.

Quels puzzles choisir ?
Des puzzles, il y en a pour tous les âges. Les fabricants sont en général très en dessous des capacités constatées sur la moquette du salon. Les tout-petits, dès qu'ils s'assoient et manipulent des objets sont prêts à se lancer. Vous serez étonné(e) de leur appétence pour ce réel défi. Au départ, on privilégie les puzzles à encastrement, en bois (préférez le Made in France + cher mais éthique). Les pièces ont souvent un bouton de préhension : c'est un jeu, pas un test de QI ! A ce stade, c'est la correspondance de forme qui est privilégiée.
Ensuite, on peut passer aux puzzles cartonnés de12, 24 (vers 3 ans), , , 100 pièces. Le changement de modèle dépendra de plusieurs cas de figure :

  • Le rythme de l'enfant et sa lassitude, longue à venir parfois : préparez-vous à refaire 300 fois La Petite Sirène...
  • Là, il vous appartient de suggérer de la nouveauté : apprendre à ne pas s'enfermer dans le même modèle parce qu'on le réussit fastoche, c'est important...
  • Savoir revenir à un modèle plus facile si l'on voit que ça bloque. C'est un jeu, encore une fois...

Vous êtes demandé(e) à l'atelier puzzle !
Qu'il ou elle ait 2 ans ou 6 ans, vous ne manquerez pas de vous installer au plus près lors des premières séances. Présence obligatoire ! Si possible par terre avec le jeune pilote. Mais rassurez-vous, c'est passionnant. Retirez votre montre, ne répondez plus au téléphone et plongez dans cette affaire qui va vite devenir très sérieuse pour la jeune pensée qui doit résoudre le problème. Entre autre, elle / il va se servir de ses mains !!! ... Et manipuler est autrement plus constructif - cognitivement parlant - que d'effleurer un écran tactile.

Guidez gentiment. Un puzzle, c'est d'abord une image sur la boîte de rangement... C'est plein d'indices. Ensuite, on repère qu'il y a des gammes de couleurs. Côté forme, on pourrait dire que les pièces sont toutes les mêmes. Pas du tout !

Figurez-vous que vous tenez-là une leçon de vie majeure : un puzzle a des bords ! Ceci n'est pas une plaisanterie. Si vous-même jouez le jeu, (présence absolument dévolue au moment partagé), vous allez affiner votre connaissance du " comment faire " de votre bout de chou ; découvrir une certaine forme d'organisation de votre enfant :

  • Certains font ainsi tous les bords (pièces à un bord droit + 4 pièces d'angle à 2 bords droits), puis meublent le milieu. C'est rassurant, un cadre.
  • D'autres font des assemblages avec ce qui leur paraît évident et associent ensuite ces paquets au gré d'une pièce charnière. En grandissant, certain(e)s révéleront leur leadership en vous délégant un " paquet " à faire avant de vous le reprendre pour l'arrimer à leur plan.
  • D'autres encore révèlent en revanche une sorte de désordre, voire sont désemparés devant l'exercice. Pas de panique ! C'est justement le moment d'entourer, de calmer, de guider. On fait ensemble, on teste la méthode la plus confortable pour l'enfant et peu à peu, on s'estompe. Le petit bateau logique de votre enfant peut naviguer tout seul...

Attention, dès les premiers essais, soyez carrément volubile et théâtral à chaque pièce mise en place. Evitez tout de même les mots " génie ", " surdoué ", etc...
Préférez " Bravo ", " Formidable ", " Encore une pièce de gagnée ! " " Super ! ".

Enfin : relisez la première phrase de cet article : " Les puzzles, il y en a pour tous les âges ". Les grands-parents sont invités à transmettre aussi leur savoir faire... C'est une occupation inter-générationnelle d'excellence. Pour ceux qui auraient dépassé depuis longtemps les doses prescrites ci-dessus, voici un bon choix de puzzles 1.000 pièces ! Let's Go !
Des tonnes adresses :

Evidemment, rendez-vous en vrai, dans une boutique, pour comparer au Joker de Paris par exemple : un expert vous guidera !

Enfin, écoutez Sophie Ludot, " découpeuse de puzzles " (oui, c'est un métier !!!)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Yaysa 1461 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines