Magazine Culture

Critiques Séries : Dietland. Saison 1. Episode 7.

Publié le 10 juillet 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Dietland // Saison 1. Episode 7. Monster High.


Dans sa série, Marti Noxon adore montrer le terrorisme sous un angle différent. La scène d’ouverture de cet épisode est sûrement l’une des plus ambitieuses que la série ait offert depuis ses débuts. A Botha University, quand une jeune étudiante entre dans le vestiaire des joueurs de l’équipe de foot, elle finit par tuer dix personnages en allumant une bombe qui entoure sa cage thoracique. Si à la fin de l’épisode Jennifer ne prend pas part à cette attaque, tout cela semble très proche de ce que Jennifer peut faire. Je me demande vraiment où est-ce que cette organisation terroriste peut aller ou en tout cas qui parmi les personnages de la série en fait réellement partie. Car il va falloir créer un rebondissement du genre pour nous surprendre à un moment donné. Si cette attaque du début de l’épisode aurait sûrement énervé Plum au début de la série, elle est maintenant différente et elle s’en moque complètement. Quand elle rejoint Steven à son café, alors qu’il regarde les infos, elle ne semble pas vraiment se sentir concerné par ce qui se passe. La discussion qui en découle entre les deux personnages me plaît. Quand Plum dit « We are not safe anywhere » en comparant tout ce qui se passe avec ses problèmes, sa réaction se défend totalement même si tuer des gens est tout de même quelque chose de sacrement radical.

La discussion que les deux ont au début de l’épisode influence le reste de l’épisode, sa structure et surtout ce qu’il vient nous raconter. Notamment car le manifesto de Jennifer n’est pas vraiment ce qu’il était sensé faire. On parle beaucoup du mouvement #MeToo dans Dietland qui finalement tente d’en faire quelque chose à la fois de poignant mais également de virulent. Quand Plum décide de rappeler à Steve qu’il est un homme gay afro-américain qui vient du Sud, alors les choses sont intéressantes car c’est la preuve que les questions que la série soulèvent ont pour but d’avoir un impact.

Steve - « A basement with a porn room? They’re recruiting you. That’s straight-up Al Qaeda. What’s next, blowing up innocent football players? … You know, not all woman are victims. Not all women are prey. »

Ce que j’aime dans Dietland c’est cette capacité que la série peut avoir de parler d’un sujet complexe avec autant de violence sous jacente. Car le mouvement Jennifer est clairement là pour mettre en exergue le problème de la patriarchie et ses conséquences. Quand un peuple opprimé peut se rebeller, par quel moment le fait-il ? Finalement, cet épisode est sanglant mais important et permet de prendre conscience du fond du problème dont traite la série.

Note : 7/10. En bref, un solide épisode qui permet de nous plonger un peu plus au coeur des questions que pose Dietland.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte