Magazine Culture

Critique Ciné : Deadpool 2 (2018)

Publié le 10 juillet 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Deadpool 2 // De David Leitch. Avec Ryan Reynolds, Josh Brolin et Morena Baccarin.


Ce second volet de Deadpool 2 n’est pas aussi bon que le premier mais il prépare quelque chose de bien plus intéressante pour la suite de la franchise Marvel de 20th Century FOX. En effet, l’introduction d’un appareil permettant de remonter le temps va conduire à effacer toutes les horreurs arrivées dans ce second volet (la mort de Vanessa notamment) mais aussi de réécrire une partie de l’histoire de la franchise X-Men. Et si Deadpool avait sauvé Wolverine ? Hugh Jackman va alors devoir rempiler. Disons que Deadpool 2 a un vrai avantage : son humour et le fait qu’il puisse tout se permettre. Le film s’éclate à créer des scènes aussi rocambolesques et surtout des références meta assez bien senties. Il faut être très attentifs et surtout connaître pas mal de choses de la pop culture américaine pour apprécier pleinement tout l’humour de celui-ci (peut-être même encore plus que le premier Deadpool) mais que cela soit le générique James Bond-esque, Deadpool qui tue Ryan Reynolds quand ce dernier reçoit le script de Green Lantern - et l’acteur a tellement d’auto-dérision sur le sujet que je ne peux que l’aimer -, Deadpool qui signe Ryan Reynolds sur un paquet de céréales, etc.

L’insolent mercenaire de Marvel remet le masque !
Plus grand, plus-mieux, et occasionnellement les fesses à l’air, il devra affronter un Super-Soldat dressé pour tuer, repenser l’amitié, la famille, et ce que signifie l’héroïsme – tout en bottant cinquante nuances de culs, car comme chacun sait, pour faire le Bien, il faut parfois se salir les doigts.

Ce second volet de la saga est alors encore plus gore, plus émouvant aussi, en donnant alors plus de place au personnage héros et à sa vraie personnalité. Mais le film a un problème : son besoin de trop. A trop en faire, par moment le film devient illisible et ne laisse pas vraiment le temps de profiter de quoi que ce soit. Du coup, certains passages du film sont assez lourds et d’autres plus inventifs. La prison par exemple est un lieu que le film exploite mais c’est à double tranchant. La première partie est très réussie, la seconde beaucoup moins. Il en va de même pour la plupart des trucs que ce film tente de faire. Au début les scénaristes ont l’énergie pour créer des trucs originaux et puis tout d’un coup cela se casse complètement. Le fait est que le fond du film manque d’équilibre entre tout ce qu’il tente de faire et le résultat est alors forcément très décevant compte tenu des attentes. Mais avec l’arrivée de petits nouveaux comme Josh Brolin (qui a signé pour 4 films) pourrait permettre à un nouveau volet (ou bien un film X-Force) de proposer quelque chose de réussi à condition bien entendu de trouver un vrai équilibre.

Note : 6.5/10. En bref, je m’attendais à mieux même si j’ai passé un agréable moment.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte