Magazine Culture

Critique Ciné : Traffik (2018)

Publié le 11 juillet 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Traffik // De Deon Taylor. Avec Paula Patton, Omar Epps et Roselyn Sanchez.


Traffik c’est un peu la version américaine de Taken dans les grandes lignes. Car l’on parle ici aussi de trafic sexuel. Le film n’a rien de brillant mais il peut par moment devenir sympathique grâce à quelques idées notamment une façon de parler du racisme lors de la scène de la station service qui est un lieu fétiche du genre horrifique. Le truc avec Traffik c’est que le film est plein de scènes et détails que Deon Taylor semble imaginer être des sous intrigue comme les idées de Brea, les intrigues relationnelles particulièrement douteuses ou encore l’introduction soudaine d’une addiction à la drogue qui est sensée ajouter des enjeux là dedans. Par moment, le travail de Deon Taylor est professionnel et suffisamment sympathique pour coller avec le genre que l’on a en face de nous même si dans le fond Traffik n’a rien d’exceptionnel. Le film est grandement aidé par Paula Patton et Omar Epps qui aident le film à être un peu plus sympathique. Ils font en plus de ça un couple héros sympathique et attachant que l’on a envie de suivre jusqu’au bout de la saison. Afin d’ajouter à cette aventure quelque chose, il y a une conspiration autour d’un traffic sexuel qui sort presque de nulle part. Le film cherche alors une certaine forme de réalisme (ou en tout cas nous faire croire en son histoire).

Une journaliste est kidnappée après avoir ouvert une enquête sur un trafic sexuel

Cela ne veut pas dire qu’il faut regretter une petite scène de sexe dans une piscine au beau milieu d’un thriller tirant sur le légèrement trash comme celui-ci mais bon, ce n’est pas non plus brillant. Le scénario a du mal à trouver quelque chose de véritablement prenant ou un angle qui pourrait nous donner l’impression que Traffik sait où il veut en venir. Dans sa seconde partie, Traffik peut enfin commencer. La scène qui fait tout basculer, dans le désert avec ces phares de voiture, est un moment assez drôle qui tire sur le film d’horreur de home invasion dans toute sa splendeur. Mais cela se fait aussi avec le genre de défauts que l’on peut attendre d’un tel film. La relation entre Brea et John tombe alors dans un enfer au beau milieu du désert ce qui est assez fun dans son ensemble mais ne brille pas toujours non plus. Le seul truc c’est que Traffik apparaît comme étrangement attachant par moment sans être suffisamment bon pour autant non plus. Je n’attendais rien de spécial mais malgré tous les défauts du genre, le film est aussi capable de nous proposer quelques scènes sympathiques qui permettent d’engendrer un peu de surprises là où il faut. Et c’est déjà une très bonne nouvelle.

Note : 4.5/10. En bref, un petit thriller sans prétention. Pas brillant, pas totalement raté non plus.

Date de sortie : Directement en VOD


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte