Magazine Maladies

#trendsinendocrinologyandmetabolism #perturbateursendocriniens #obésité Perturbateurs endocriniens obésogènes : identifier les lacunes en termes de connaissance

Publié le 13 juillet 2018 par Tartempion77 @NZarjevski

#trendsinendocrinologyandmetabolism #perturbateursendocriniens #obésité Perturbateurs endocriniens obésogènes : identifier les lacunes en termes de connaissance

Sources d'obésogènes
Pharmaceuticals = Produits Pharmaceutiques
Food preservatives = Conservateurs
Parabens = Parabènes
Non-steroïdal estrogens = Oestrogènes non-stéroïdiens
Personal-care products = Produits cosmétiques
Vinyl flooring = Revêtements en vinyle
Phtalates = Phtalates
Plastic manufacture = Matière plastique
Bisphenols = Bisphénols
Resins = Résines
Dental sealants = Scellant dentaire
Can lining = Paroi de boîte de conserve
Food = Nourriture
Organotins = organoétains
Disinfectants = Désinfectants
Anti-fouling paints = Peinture anti-salissure
Pesticides = Pesticides
Solvents = Solvants
Polychlorinated biphenyls = Polychlorobiphényls
Source des principaux perturbateurs endocriniens (PEs) obésogènes. Chaque classe chimique (en gras) est présentée avec ses principales sources d'exposition, à savoir industrielle, et produits de consommation courante. N.B. Certains PEs proviennent de sources communes.

Les perturbateurs endocriniens (PE) sont des composés qui font partie des produits courants de consommation et d'utilisation en processus industriels de fabrication. Les PEs peuvent interférer avec le système endocrinien, tissu adipeux inclus. Des évidences toujours plus nombreuses provenant d’études épidémiologiques, expérimentales in vivo chez l’animal et in vitrosur modèles cellulaires démontrent que les PEs peuvent provoquer des modifications de poids corporel, d’expansion du tissu adipeux, du profil des lipides circulants ; dont certaines sont transgénérationnelles. Ces effets des PEs semblent être relayés par de mécanismes multiples, de la liaison au récepteur nucléaire aux modifications épigénétiques. Une meilleure compréhension des voies de signalisation par lesquels ces PEs contribuent à un phénotype obésogène, l’interaction complexe entre plusieurs PEs obésogènes, et les risques qu’ils représentent dans le cadre de l’épidémie d’obésité reste nécessaire pour l’évaluation du risque et le développement de stratégies de prévention. Almudena Veiga-Lopez, et al, dans Trends in Endocrinology and Metabolism, publication en ligne en avant-première, 13 juillet 2018
Source iconographique, légendaire et rédactionnelle : Science Direct / Traduction et adaptation : NZ

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Tartempion77 3828 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines