Magazine Finances

Decouverte : le delta du danube

Publié le 14 juillet 2018 par Martine Denoune @mdenoune

ECO-TOURISME A L’EST DE LA ROUMANIE, DANS CE PAYS DES BALKANS. UNE REGION SOUVENT MECONNUE ET ENCORE SAUVAGE.

Delta du Danube

Envol de pélicans dans le Delta du Danube

Dans les Carpates, la plupart des touristes voyagent généralement en Transylvanie, en Moldavie et en Bucovine. Mais peu s’aventurent à l’Est, près de la Mer Noire pour admirer le delta du Danube.

Deux raisons à cela : depuis la chute du régime communiste intervenue en 1989 –bientôt 30 ans- les stations balnéaires de la Roumanie n’attirent plus les vacanciers qui préfèrent celles de la Bulgarie voisine. En outre, la visite des monastères pour admirer leurs fresques extérieures s’impose lors d’une première visite de ce pays d’Europe orientale.

Comme j’ai déjà navigué sur le Danube qui traverse dix pays après avoir pris sa source dans la Forêt Noire (Allemagne), j’ai voulu découvrir cette importante naturelle inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1991. Pour la petite histoire, sachez que sous le régime communiste, le Commandant Cousteau voulait demander la protection de cette zone. Mais Ceausescu soucieux d’assécher des terres pour faire du delta une zone fertile, avait refusé. A la chute du dictateur, la veuve du Commandant Cousteau est intervenue pour déposer auprès de l’UNESCO le dossier de classement de ce delta le mieux préservé d’Europe.

DES TONNES D ALLUVIONS

La-bàs, pas de « beau Danube Bleu », mais plutôt un fleuve de couleur marron. La faute aux soixante quatre millions de tonnes d’alluvions transportées dans cette réserve de biosphère couvrant quelques 580.000 hectares. « D’une année sur l’autre, sa superficie évolue de quelques mètres carrés : en déposant ses alluvions, le Danube gagne du terrain sur la mer Noire tout en continuant de creuser son espace » m’explique Sidonia la guide locale, de Pouchkine Tours. Composé de trois bras, le delta développe 86% de sa surface en Roumanie  et 14% en Ukraine.

DECOUVERTE : LE DELTA DU DANUBE

Restons dans le pays de Dracula : en empruntant une barque ou un bateau, vous découvrirez une eau très marécageuse : canaux, lacs, marais, forêts humides, plantes carnivores… Bref une trentaine d’écosystèmes. Impossible de vous aventurer seul dans ce dédale de canaux. Pas de souci : sur le port de Tulcéa, les embarcations attendent les visiteurs.

UNE ETONNANTE BIODIVERSITE

Dans des paysages fascinants et d’une étonnant biodiversité, se côtoient près de 1 700 espèces végétales et 3 450 espèces animales. En particulier, 320 espèces d’oiseaux qui ne sont pas forcément au rendez-vous lors de la balade en bateau. Quelques 20.000 pélicans trouvent refuge sur des lacs interdits à la navigation. Nous avons eu la chance d’assister à des envols de ces « médecins du Danube » qui ont la bonne idée de se nourrir de 2 kg de poissons malades par jour !

En hiver, les eaux du Delta gèlent. Les activités axées sur la découverte, la pêche, l’ornithologie se pratiquent donc d’avril à septembre. C’est à cette période, que des locaux pratiquent la pêche d’une soixantaine d’espèces de poissons. Les carpes prédominent.

Certains vivent même temporairement dans des cabines sur les rives du Delta. La population du Delta comprend notamment des Russes Vieux Croyants, une minorité rencontrée au bord du Lac Baïkal, en Sibérie.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Martine Denoune 1924 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines