Magazine

Chroniques de l’ordinaire bordelais. Épisode 281

Publié le 15 juillet 2018 par Antropologia

Un paradis

Soit un important département d’une Université française. Un problème : un des enseignants-chercheurs fume, du tabac violent, y compris dans le bureau qui lui attribue l’Université. Problème : comment faire en sorte que personne ne soit gêné et que tous soient contents ? Et j’entends l’un d’eux imaginer un puzzle qui met dans le bureau du fumeur des collègues qui supportent le tabac, puis dans les bureaux adjacents ceux qui arrivent à l’accepter, et enfin au plus loin, ceux qui ne le supportent pas.

Chaque lecteur peut imaginer tous les conflits que pourrait susciter une telle situation entre ceux qui invoqueraient l’interdiction légale, ceux qui s’appuieraient sur les questions de santé ou pire encore, ceux qui y trouveraient une occasion de conflit. Rien de tel ici. S’impose ici à tous, le refus des conflits et la volonté de satisfaire chacun. Il s’agit seulement d’imaginer la solution pour que tout fonctionne au mieux, que chacun s’épanouisse, que chaque singularité s’exprime.

Même à Université où selon le mot d’un anthropologue américain « l’ampleur des conflits n’a d’égal que la faiblesse des enjeux », il existe des havres de paix où l’énergie tout entière est consacrée à la recherche et à l’enseignement. Ça existe, je l’ai rencontré, je peux même témoigner de la recherche de la répartition des bureaux pour le bien de tous.

Bernard Traimond


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Antropologia 111 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte