Magazine

Avant la Belgique, le Royaume-Uni a perdu contre Trump

Publié le 15 juillet 2018 par Go11
Ce qui s'est passé la semaine dernière en Angleterre montre que Mme May et que la Reine n'ont pas su se défendre contre l'affreux Donald. Elles n'ont pas été trop malines ; si elles avaient observé et tiré les leçons du passé quand Trump avait écrasé ses adversaires lors de la Primaire Républicaine ou démoli Hillary Clinton à l’élection présidentielle.
Avant la Belgique, le Royaume-Uni a perdu contre TrumpL'homme est d'une impolitesse inégalée et reviens toujours à ses tactiques d'intimidation en sachant très bien que personne n'osera lui rendre la pareille sous le couvert des bonnes manières ou de la diplomatie à très haut niveau.
Comme beaucoup, ces deux dames n'auraient jamais dû tenir compte de la devise imparfaite de Michele Obama: « Quand ils s'enfoncent, nous nous élevons ».
Trump n'était pas diplomate pour deux sous quand il a critiqué May dans l'interview du journal Sun et elle aurait dû lui dire: « M. Trump, je n'aime pas être insultée. Si vous voulez avoir une réunion avec moi aujourd'hui, commencez d'abord par me présenter des excuses publiques complètes, pour ce que vous avez dit hier. Sinon, quittez le Royaume-Uni immédiatement et allez passer le week-end en Russie, en compagnie de M. Poutine ».
La reine aurait ensuite fait écho à son premier ministre et envoyé ce message à Trump: « J'ai annulée le thé en votre compagnie. Si vous avez soif, demandez à l'un de vos agents des services secrets de procurer une canette de Coca-Cola auprès d'un des distributeurs automatiques qui se trouvent un peu partout à Londres. Goodbye ! »
Malheureusement, cela reste de la belle fiction car ces deux dames n'ont pas osé s'opposer à notre Intimidateur-en-Chef.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Go11 136 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte