Magazine Société

47 km

Publié le 15 juillet 2018 par Réverbères
47 kmAujourd’hui, j’ai fait une balade de 47 km à vélo ! Quoi de plus banal, me direz-vous. Effectivement. Mais il y a très longtemps que je n’ai plus parcouru une telle distance à bicyclette, et – honnêtement – je ne me croyais plus capable d’encore le faire. Les dernières fois, cela devait sans doute être du côté de Bruges où tout est plat. Ici, c’était dans le Brabant wallon, plus vallonné, c’est-à-dire avec des descentes, mais aussi des montées !
Bien sûr, certains trouveront toujours quelque chose à redire. Notamment, si j’ai pu faire ces 47 km (40 km annoncés au départ !), c’est de toute évidence grâce à l’assistance électrique de mon vélo ! C’est vrai, mais justement, c’est là qu’il y a un véritable miracle, pour moi comme pour des milliers d’autres usagers. Il y a deux ans à peine, je ne faisais plus que quelques kilomètres à vélo, alors que j’ai toujours adoré ça. Mais ni les jambes ni le souffle ne parvenaient plus à pousser les près de 90 kilogrammes de mon corps. Je m’étais fait une raison, jusqu’au jour où j’ai décidé de franchir le pas : j’allais acheter un vélo électrique.
Depuis lors, je ne l’ai jamais regretté. Bien au contraire. Cette balade de 47 km m’a permis de passer le kilomètre 1000 réalisé avec mon vélo, en un peu plus d’un an. Peut mieux faire, j’en suis convaincu ! D’autant plus que cette première année ne fut pas exempte de problèmes techniques, aujourd’hui résolus, ni surtout d’une rencontre brutale avec une voiture qui m’a quand même amené à l’hosto et refroidi mes ardeurs sportives pendant un certain temps. C’est aussi ça le vélo, et c’est pour ça qu’il faut se battre pour le faire respecter par les automobilistes. Ce n’est pas gagné, mais je m’y attèle.
En attendant, chacun sa petite fierté. Ma première, ce soir, est d’abord d’avoir dit « Oui, je les ferai ! ». Ma deuxième est de les avoir faits. Comme en plus, cela s’est passé sous le soleil et en très agréable compagnie, il y a tout lieu d’être réjoui ! Quand on fait quelque chose dont on ne se croit plus capable – même si ce n’est qu’une petite chose – on peut toujours s’en sentir bien. Ça fait partie du plaisir, et il n’y a vraiment pas de quoi s’en priver !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Réverbères 3169 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine