Magazine Bons plans

Orlando paladino de Haydn au Festival d'opéra de Munich. En direct sur BR-Klassik.

Publié le 16 juillet 2018 par Luc Roger @munichandco
Pour la deuxième grande première de son festival d'été, l'Opéra de Munich présente ce lundi 23 juillet 2018 l'Orlando Paladino de Joseph Haydn dans une nouvelle mise en scène d'Axel Ranisch. L'Orchestre de chambre de Munich (Münchener Kammerorchester) est placé sous la direction d'Ivor Bolton.

Orlando paladino de Haydn au Festival d'opéra de Munich. En direct sur BR-Klassik.

Photo prise lors d'une répétition


Deux histoires d'amour pleines de tâtonnements et d'errances forment la trame d'action d'Orlando Paladino. Angelica et Medoro s'aiment, mais le héros chevaleresque Orlando - fou d'amour et de jalousie - essaye de les séparer. La bergère Eurilla et Knappe Pasquale sont également amoureux l'un de l'autre. La sorcière Alcina et le chevalier Rodomonte tiennent le Roland furieux en échec jusqu'à ce que la magie de l'amour et la raison finissent par triompher.
En 1782, Haydn tentait l'expérience de représenter les transformations d'un homme qui devient fou par des moyens musicaux. Haydn composa son opéra comique en s'inspirant du Roland furieux (Orlando furioso) de L'Arioste pour l'opéra du Palais Esterhazy. Haydn utilisa lui-même les termes d'héroique-comique pour qualifier son opéra, ce qui en soi en décrit la complexité et exprime la fusion du sérieux et d'e l'humour, du pathos et de l'ironie, de l'héroïque et du ridicule.
Dans sa composition Haydn rompt avec les conventions musicales de son temps en organisant des rebondissements surprenants et des contrastes inattendus et en expérimentant de techniques de mise en forme musicales du tohu-bohu désordonné et grotesque de l'intrigue.
Orlando Paladino fut l'opéra le plus réussi de Haydn, il fut joué en Allemagne du vivant du compositeur.

Orlando paladino de Haydn au Festival d'opéra de Munich. En direct sur BR-Klassik.

Figurines pour Orlando paladino.


Axel Ranisch revient à l'Opéra d'État de Bavière pour la mise en scène d'Orlando Paladino. Le réalisateur de film et de théâtre y a déjà mis en scène The Bear / La voix humaine pour le Festival d'opéra de Munich 2013 et l'opéra pour enfants Pinocchio en 2015. "Rien ne me touche plus que des liens familiaux" souligne Axel Ranisch dans une interview accordée à MAX JOSEPH, la revue de l'Opéra munichois. C'est pourquoi Ranisch ajoute une histoire de famille au drame, qui se déroule dans un vieux cinéma. Les séquences de films et les événements scéniques se fondent parfaitement les uns dans les autres. Les contes de fées, le cinéma et l'opéra se transforment en une expérience globale fantastique.
Le rôle-titre sera interprété par Mathias Vidal. La soprano Adela Zaharia, très applaudie pour ses débuts munichois dans le rôle de Lucia di Lammermoor, revient au Bayerische Staatsoper pour y chanter Angelica. Dovlet Nurgeldiyev incarnera son amoureux Medoro. Edwin Crossley-Mercer sera Rodomonte), Tara Erraught, Alcina, Elena Sancho Pereg, Eurilla et David Portillo, Pasquale.
Pour trois représentations au Prinzregententheater dans le cadre du Festival de l'opéra de Munich les 23, 25, 27 et 29 juillet. Retransmission radio sur BR-Klassik ou via son site internet.

Source: présentation du Bayerische Staatsoper, traduction libre de Luc Roger 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Luc Roger 35917 partages Voir son profil
Voir son blog