Magazine Culture

Critiques Séries : Sharp Objects. Saison 1. Episode 3.

Publié le 16 juillet 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Sharp Objects // Saison 1. Episode 2. Dirt.


Après un premier épisode étonnant et réussi, ce nouvel épisode de Sharp Objects nous plonge un peu plus loin dans les aventures de notre héroïne. Cet épisode est d’ailleurs construit sur des contradictions (intéressantes qui plus est) alors que cela rassemble beauté et brutalité, deuil et cruauté, amour familial et obsessions folles. Tout cela existe autour d’une symbiose assez étonnante. Cet épisode décide de prendre son temps afin de développer son histoire tout en se reposant sur ses personnages et leur évolution. On commence à apprendre comment ces jeunes ados sont mortes (et ce qui est arrivé à leur corps une fois qu’elles sont décédées) et qui pourrait bien les avoir tué (mais surtout pourquoi ils sont suspectés) mais la vérité la plus sombre là dedans réside dans des découvertes bien plus superficielles mais justement plus intéressantes. On en apprend donc un peu plus sur Wind Gap et ses habitants, mais aussi sur Camille et sa mère. Tout cela permet de développer un peu plus le coeur même de Sharp Objects qui repose justement plus sur la personnalité et les émotions de chacun que sur le côté procédural de la chose. Le mémorial pour Natalie Keene, la fille dont le corps a été découvert à la fin du premier épisode, sert alors de point de départ à la narration de cet épisode.

Les scènes aux funérailles de Natalie et les retrouvailles à la maison familiale, sont des moments assez forts et riches qui se reposent sur les atouts de Sharp Objects. La série continue de démontrer tous ses atouts de façon intelligente, notamment car les personnages sont exploités de façon intelligente dans des univers variés et divers tout en se rapprochant encore une fois de thématiques fortes de Sharp Objects. La série se repose à la fois sur son côté policier (qui permet de conduire la narration dans sa globalité) mais aussi en incluant tout un tas d’autres éléments en parallèle qui permettent eux aussi une évolution intelligente de l’histoire. Finalement, si je ne m’attendais pas nécessairement à ce que « Dirt" soit aussi riche en bons moments, la série démontre qu’elle a vraiment de belles capacités et qu’elle a surtout du potentiel pour faire beaucoup mieux sur la longueur. Finalement, reste à savoir où est-ce que tout cela va bien pouvoir aller car je suis très curieux et pour le moment Amy Adams continue de proposer l’une des plus belles prestations de l’année dans une série. Donnez lui déjà un Emmy Awards, elle le mérite amplement.

Note : 10/10. En bref, RAS.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte