Magazine Culture

Critique Ciné : Skyscraper (2018)

Publié le 17 juillet 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Skyscraper // De Rawson Marshall Thurber. Avec Dwayne Johnson, Neve Campbell et Chin Han.


Et si Dwayne Johnson était notre nouveau Bruce Willis ? C’est en tout cas ce que tend à nous faire croire Skyscraper, ce Piège de Cristal nouvelle génération qui a de quoi donner le vertige. Si le film repose sur une intrigue assez simpliste et pas très recherchée, l’ambiance du film est vertigineuse. Rawson Marshall Thurber, plus connu pour avoir mis en scène des comédies comme Les Miller (dont le second volet serait en pourparler) ou Dodgeball, s’essaye ici au film d’action sur cette Tour de Babel des années 2010. Le seul problème là dedans c’est que son scénario n’est pas vraiment la force de ce film, utilisant tous les poncifs du genre pour tenter d’apporter un peu de matière au propos mais en vain. Le film est alors bourré d’effets spéciaux, de rythme et d’un Dwayne Johnson héros du jour mais ce qui manque vraiment là dedans c’est la psychologie des personnages. Dans le genre nanar de luxe, je dirais que celui-ci est plutôt séduisant. On ne s’ennuie pas une seule seconde et tout est toujours fait pour que l’on ait le souffle coupé. Mais à vouloir trop se concentrer sur l’action, le film perd alors de son incarnation où Dwayne Johnson n’est qu’un pion et n’a pas la force de frappe d’un Bruce Willis dans le premier Die Hard qui a su incarner brillamment avec action et humour le héros américain dans toute sa splendeur.

Ancien chef du commando de libération des otages du FBI et vétéran de l'armée américaine, Will Sawyer est désormais responsable de la sécurité des gratte-ciels. Alors qu'il est affecté à Hong Kong, il est accusé d'avoir déclenché un incendie dans la tour la plus haute et réputée la plus sûre du monde … Considéré comme fugitif, Will doit retrouver les criminels, prouver son innocence et surtout sauver sa femme et ses deux enfants prisonniers du bâtiment en flammes …

Dwayne Johnson récupère donc une bonne partie du temps d’antenne du film, au risque d’oublier complètement le reste des personnages. Neve Campbell en mère de famille qui veut à tout prix sauver ses enfants aurait pu devenir intéressante mais le film n’a de cesse de la relégué dans un rôle secondaire qui n’est pas le genre de trucs que j’ai envie de voir. Heureusement pour nous, avec le manque de charisme du casting, reste un Dwayne Johnson qui se donne à fond pour réaliser toutes les acrobaties et extravagances possibles dans une tour de verre qui touche le ciel. Il n’y a pas une seule seconde dans ce film où une explosion, des coups de feu, du feu, etc. ne vient rythmer le film. C’est globalement très débile (même l’introduction du film qui nous permet de comprendre comment Will Sawyer a perdu sa jambe est sacrément ridicule). Reste également quelques scènes qui donneront le vertige aux spectateurs qui n’aiment pas vraiment le vide (la scène dans la « Pearl » et ses caméras 8K, les plongées dans le vide du héros, etc.).

Note : 6/10. En bref, une aventure sympathique.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte