Magazine Médias

La rétro: Mission: Impossible (Ciné)

Publié le 18 juillet 2018 par Bigreblog

Bonjour la planète cinéphile!

Eh non, vous ne rêvez pas, revoici une rétro! Et c’est bien normal que la télé belge influence le visionnage du jour, puisqu’elle a décidé de m’offrir un marathon M:I avant la sortie de Fallout.

Il était donc naturel que je fasse un retour en 1996 pour vous parler du premier film d’action que mon moi-même enfant a aimé, jusqu’à en aduler un certain Tom Cruise

😉

Inutile donc de vous dire que je spoile.

😉
Mais vingt-deux ans après, y a prescription.
😛

Lors d’une mission à Prague, l’équipe IMF d’Ethan Hunt se fait massacrer. Kittridge, de la CIA, semble penser qu’il est le responsable, car IMF est la victime d’une taupe. Ethan s’enfuit et décide de mener l’enquête lui-même, quitte à faire fi des lois pour lesquelles il travaille…

La rétro: Mission: Impossible (Ciné)

La première fois que j’ai vu M:I premier du nom, j’étais gamine et avais été attirée par la présence au casting d’un certain Français dont la famille est fan. Puis, j’ai découvert ce jeune acteur fortement mignon et intéressant qui faisait ses cascades lui-même.

La fangirl que je suis était née. XD

Mission: Impossible est plus émotionnellement centré que ses successeurs. Ça c’est indéniable. Ethan commence le film en perdant son équipe, ses amis, sa famille finalement, dont Sarah, sa partenaire que l’on devine spéciale, dans ses bras. Il est donc brisé, ce qui se ressent dans toute la première partie du visionnage.

Lorsque Claire, épouse de son team-leader, réapparait, Ethan n’en est pour autant pas rassuré. Elle lui rappelle sans cesse la mort des autres, d’autant qu’elle semble aussi, au départ, endeuillée.

Et puis, quand il parait sorti de la dépression, Jim refait surface et dévoile sa trahison.

Non, vraiment, pauvre Ethan… A côté de ça, Nyah ou Julia ne font presque pas le poids. XD

Autre chose qui est indéniable, c’est que M:I a posé la pierre angulaire des films d’actions aux scènes mythiques et spectaculaires. Le reste de la franchise essayera sans cesse de mettre la barre plus haut (et bon, les deux derniers ont un peu cassé le game…). Ici, je n’arrive pas à m’enlever cette scène cultissime de hackage suspendu dans les airs, et cette scène d’hélico dans le Tunnel sous la Manche.

La rétro: Mission: Impossible (Ciné)

Hell yeah!

Tom Cruise, que d’aucuns avaient déjà aimé dans Top Gun notamment, a donc gagné ses étoiles d’acteur bankable et, accessoirement, d’OVNI qui, depuis lors, fait toutes ses cascades lui-même. Ce mec est un dieu.

❤

Jean Réno, je pense qu’il est rare de le voir jouer un méchant. D’ailleurs je cherche un autre film où il en joue un. Mais quelques années après les Visiteurs, Léon et Le Roi Lion, Mr Réno a toute sa place dans le film, et se paie le luxe d’incarner l’un des personnages les plus intéressants (et psychopathes) de la franchise.

La rétro: Mission: Impossible (Ciné)

Parmi les autres, Emmanuelle Béart n’a pas servi à grand-chose, et Jon Voight est toujours autant l’enfoiré que j’imagine. Celui qui m’aura le plus plu, en fait, c’est Henry Czerny, que je retrouverai des plombes plus tard dans Revenge.

😉

Bref, M:I premier du nom est le go-to movie pour comprendre pourquoi la franchise survit toujours et est en passe de dépasser les James Bond dans mon petit cœur. C’est normal. Et pis c’est tout. XD

❤

Note: 7,25/10 (scénario: 7/10jeu: 7/10BO: 6/10 (c’est mieux après)M:I: 9/10)

La rétro: Mission: Impossible (Ciné)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bigreblog 1726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte