Magazine Bons plans

Des déchets alimentaires transformés en fibres pour textiles

Publié le 18 juillet 2018 par Fabrice Rault @fabrice_rault

Une start-up spécialisée dans la science des matériaux concentre ses activités sur le recyclage des déchets agricoles et de consommation en des fibres textiles durables et de qualité.

Seulement 65 % des fibres textiles proviennent de sources naturelles

Aujourd'hui, on estime que seulement 65 % des fibres utilisées dans l'industrie du textile proviennent de sources naturelles. De plus, une grande quantité de ce type de fibres est gaspillée chaque année, sous la forme d'un excès de nourriture. Les estimations ont montré que l'industrie de la banane génère 270 millions de tonnes de déchets chaque année.

Les pelures et les tiques sont brûlées ou pourrissent, ce qui produit du méthane et contribuerait au réchauffement climatique. Isaac Nichelson et sa start-up Circular Systems espèrent donc convertir ces fibres de déchets en matériaux utilisables et durables. Pour cela, trois technologies sont utilisées. La bioraffinerie Agraloop transforme les déchets de culture en textiles. Ce système cible essentiellement les agriculteurs et les aides à générer des sources de revenus supplémentaires.

Des fibres durables qui évacuent l'humidité

La seconde technologie utilisée est Texloop. Elle vise à transformer les vêtements usagés et les autres déchets textiles en nouveaux fils et tissus. Ainsi, elle permet de réduire la quantité de vêtements qui finissent dans les décharges. Enfin, le troisième système est Orbital. Il regroupe les fibres résiduelles alimentaires et les fibres textiles dans de nouvelles fibres. Ces fibres sont plus durables et capables d'évacuer l'humidité. Selon Circular Systems, les grandes marques de vêtements de sport manifestent déjà de l'intérêt pour cette nouvelle fibre.

Nichelson puise son inspiration d'une prise de conscience. Le processus de production de textile utilise une importante quantité de produits chimiques. Ses partenaires et lui ont alors estimé qu'il était temps que l'industrie textile s'éloigne de la production chimique. Circular Systems a déjà perçu des subventions de la part de la Fondation H&M ainsi que du Global Change Award.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fabrice Rault 2477 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines