Magazine Science & vie

Un exceptionnel sarcophage en granit noir de l'époque ptolémaïque découvert à Alexandrie

Publié le 18 juillet 2018 par Jann @archeologie31
Un sarcophage en granit noir a été récemment mis au jour à Sidi Gaber, un quartier d'Alexandrie en Egypte.
Ce qui est particulièrement intéressant, c'est qu'une couche de mortier entre le couvercle et la tombe indique que le cercueil n'a jamais été ouvert en 2000 ans, ce qui est rarissime en Egypte où les pilleurs de tombes sévissent depuis des millénaires.
Un exceptionnel sarcophage en granit noir de l'époque ptolémaïque découvert à Alexandrie Photo: (Egyptian Ministry of Antiquities)
Cet ancien sarcophage a été trouvé par les autorités locales au cours de fouilles archéologiques programmées menées avant la construction d'un nouveau bâtiment. Il était à environ 2 mètres sous terre.
Un buste grossier en albâtre d'un homme, probablement celui du corps dans le cercueil, a aussi été découvert dans la tombe. Cette dernière remonterait à l'ère des Ptolémées, une famille royale grecque qui a régné pendant près de trois siècles, de 305 à 30 avant notre ère.

C'est le plus grand sarcophage découvert à Alexandrie.


D'après le ministère des antiquités, la tombe fait 2.4 mètres de long sur 1.5 mètre de large. Mostafa Waziri, secrétaire général du Conseil Suprême des Antiquités, ajoute que c'est le plus grand sarcophage jamais découvert dans la ville.
Un exceptionnel sarcophage en granit noir de l'époque ptolémaïque découvert à Alexandrie Un buste en albâtre usé a également été trouvé sur le site. Photo: Egypt Ministry of Antiquities
Il s'agit de la toute dernière trouvaille dans Alexandrie, une ville antique peu étudiée par les archéologues pendant des décennies. D'après Andrew Lawler du Smithsonian, les chercheurs ont souvent ignoré la ville légendaire fondée par Alexandre le Grand et gérée par son proche conseiller, Ptolémée puis ses descendants, après sa mort.
En effet, au fil des siècles, une zone métropolitaine animée et encombrée de 5 millions d'habitants a grandi sur les ruines de palais de marbre, de monuments et d'autres anciens ouvrages.
Mais au cours des dernières décennies, les chercheurs se sont lancés dans le travail minutieux de l'archéologie urbaine, fouillant couche par couche dans le passé de la ville.
En 2005, les archéologues ont ainsi découvert les restes de l'Université d'Alexandrie, où étudia l'ancien mathématicien grec Archimède.
Les restes du Pharos, un phare construit par les Ptolémées et qui fut considéré comme la septième merveille du monde antique, reposent aussi dans le port d'Alexandrie.
En fait, les changements dans l'écoulement du Nil et l'élévation du niveau de la mer signifient que de grandes parties de la ville antique sont actuellement sous l'eau; ce sont ainsi de véritables capsules temporelles attendant d'être explorées.

Alexandrie n'est pas la seule ville côtière égyptienne à abandonner ses secrets.


Au début des années 2000, des chercheurs ont découvert la cité légendaire de Thonis-Héracléion, l'ancienne ville portuaire à l'embouchure du Nil détruite par un tremblement de terre à quelques kilomètres d'Alexandrie
Au cours de ces 15 dernières années, les archéologues sous-marins ont utilisé des systèmes d'aspirateur pour enlever les sédiments et mettre au jour les artéfacts du fond marin. Ils ont ainsi découvert des statues incroyables, des sarcophages et des stèles, dont le Décret de Sais, une stèle énonçant la loi fiscale complexe de l'Egypte ancienne.
Seulement 5% de Thonis-Héracléion a été fouillée jusqu'ici, ce qui signifie qu'il reste des décennies de fouilles à venir.
Bien qu'il soit trop tôt pour connaitre l'identité du corps dans le sarcophage qui vient d'être découvert à Alexandrie, une chose et certaine, ce ne sera pas la dernière trouvaille faite le long de la côte méditerranéenne égyptienne.
Merci à Yvan pour l'info ! 
Source:

Derniers articles sur l'Egypte:

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jann 117842 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine