Magazine Culture

Critiques Séries : Preacher. Saison 3. Episode 4.

Publié le 19 juillet 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Preacher // Saison 3. Episode 4. The Tombs.


Le côté feuilletonnant d’une série peut être une très bonne chose, cela peut permettre de se concentrer sur les émotions des personnages mais aussi de raconter des histoires plus complexes et plus nuancées. Mais cela peut aussi par moment créer des problèmes, et ceux de Preacher actuellement ne permettent pas de sortir d’une mécanique huilée qui ne prend pas autant qu’elle ne pourrait réellement prendre. Le souci ici aussi c’est que dès que l’on tombe dans un trou, il est difficile d’en ressortir donc je me demande ce que cela va donner dans les futurs épisodes. Ce que « The Tombs » tente de faire c’est de camoufler avec de bons ingrédients les trucs ratés de la saison. Si cet épisode a ses problèmes, il tente au moins de raconter une histoire cohérente du début à la fin sur la façon dont l’enfance de Jesse a forgé sa vie adulte, renforçant le fait que Angelville est un lieu toxique qui ne lui a jamais vraiment permis d’avoir des relations durables. Il y a donc des éléments qui sont potentiellement intéressants entre lui et Cassidy, entre lui et Tulip, mais encore une fois Preacher est coincée et la machine a beaucoup de mal à se relancer. C’est peut-être ce qui donne l’impression qu’au fond cette saison 3 n’est pas toujours à la hauteur des attentes qu’elle créé depuis le début.

Si les défauts de la série sont parfois problématiques, Preacher continue de ressembler à une belle série. Le cold-open est un très bon exemple de ce que Preacher sait faire de très bon où le Saint rencontre Satan, fouetté pour sa dernière évasion, dans une scène aussi stylisée qu’absurde. Je dois avouer que j’ai trouvé le moment étonnant et donne un peu de grain à moudre à un téléspectateur qui dans le fond manque de ce genre de moments presque iconiques qui font aussi l’intérêt de cette série. On sent aussi que les scénaristes tentent par tous les moyens de faire évoluer l’histoire dans une direction, que cela soit Jesse ou Cassidy, en passant par Tulip mais l’organisation des choses n’est pas toujours aussi brillante qu’il ne soit. Le plan de Jesse afin de faire ressortir Cassidy de The Tombs est un truc que Preacher maîtrise suffisamment bien pour que l’on passe un agréable moment mais je m’attendais à ce que la série aille dans une direction un peu plus passionnante et surtout que les personnages sont au sommet de leur forme, dans des intrigues qui ne collent pas toujours avec l’image que je me fais de cette série.

Note : 5/10. En bref, Preacher peut mieux faire.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18105 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte