Magazine Échecs

Échecs : Botvinnik mate en 4 coups avec les Blancs

Publié le 21 juillet 2018 par Chess & Strategy @Chess_Strategy

Notre sélection de livres/logiciels - Cours d'échecs - Jouer en ligne

Testez votre niveau aux échecs. Résolvez notre quiz quotidien !

Niveau Moyen ★★☆ Les Blancs jouent et matent en 4 coups
(Voir notre exercice précédent)

L'exercice du jour est tiré d'une partie remportée par Mikhaïl Moïsseïevitch Botvinnik, un joueur d'échecs soviétique, champion du monde de 1948 à 1957, de 1958 à 1960 et de 1961 à 1963, né en 1911 à Kuokkala en Finlande et décédé en 1995 à Moscou à l'âge de 83 ans.

Quiz du jour sur les échecs : les Blancs jouent et matent en 4 coups

La partie d'échecs : Mikhaïl Botvinnik 1-0 Victor Goglidze, Moscou, 1931

Mikhaïl Botvinnik naquit le 17 août 1911 dans une ville située actuellement dans le district de Saint-Saint-Pétersbourg. Son père et sa mère étaient dentistes. Bien que d'origine juive, les parents de Botvinnik lui interdirent de parler le yiddish et il reçut une éducation soviétique. Il apprit à jouer aux échecs à l'âge de douze-treize ans, fin 1923 et il remporta le championnat de son école en 1924. Il fit d'abord parler de lui à quatorze ans, en 1925, en battant le champion du monde Capablanca dans une simultanée. Un an plus tard, en 1926, il réussit à se qualifier pour la finale du championnat de Léningrad adultes où il finit deuxième. Puis, il fut remarqué très jeune et soutenu par le « père de l'école soviétique d'échecs », Alexandre Iline-Jenevski.

Sa conquête du titre de champion du monde d'échecs

Le champion du monde en titre Alexandre Alekhine décéda brutalement en 1946 et le titre mondial dut être remis en jeu. La Fédération internationale des échecs organisa un tournoi avec les meilleurs joueurs du moment.

Deux Occidentaux (trois étaient prévus, mais Reuben Fine déclara forfait, alléguant des raisons professionnelles) et trois Soviétiques : Samuel Reshevsky, Polonais émigré aux États-Unis et l'ancien champion du monde hollandais Max Euwe pour le bloc de l'Ouest, Mikhaïl Botvinnik, Paul Keres, Estonien récemment redevenu Soviétique et Vassily Smyslov pour le bloc de l'Est. Botvinnik l'emporta aisément avec 14 points sur 20 (+9 -1 =10). En 1950, il reçut le titre de grand maître international lors de la création du titre par la Fédération internationale des échecs. (source Wikipedia).

Notre conseil pour progresser : s'entraîner avec le logiciel Fritz 16 et son niveau réglable du débutant au grand-maître d'échecs.

Vous pouvez faire une partie d'échecs en ligne avant de l'acheter. Il est réglé sur le niveau du joueur occasionnel.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Chess & Strategy 4330240 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines