Magazine Bons plans

La fin d'un scandale: les restes d'Hermann Levi devraient être transférés de Garmisch-Partenkirchen vers une nouvelle sépulture munichoise.

Publié le 21 juillet 2018 par Luc Roger @munichandco
La fin d'un scandale: les restes d'Hermann Levi devraient être transférés de Garmisch-Partenkirchen vers une nouvelle sépulture munichoise. En 2012, le quotidien Merkur alertait l'opinion publique l'état scandaleux de la tombe du compositeur et grand chef d'orchestre wagnérien Hermann Levi. La tombe était complètement laissée à l'abandon . Le scandale fut d'importance. Aujourd'hui, après 6 années, une solution aurait été trouvée.
En 1895, Hermann Levi (1839-1900) et son épouse Mary Fiedler (1854-1919) s'étaient mis à la recherche d'un terrain dans la commune de Partenkirchen pour y construire une maison. L'architecte Adolf von Hildebrand, un ami du couple, y construisit une villa à flanc de montagne, dénommée Haus Riedberg. La villa, entourée d'un grand parc arboré, devint leur résidence. 
Le 12 juillet 1898, Hermann Levi était fait citoyen d'honneur de Partenkirchen.  En 1925, la rue qui passait devant la villa des Levi était renommée du nom du compositeur (Hermann-Levi-Weg). Lorsque les nazis s'emparèrent du pouvoir, ils la débaptisèrent et le chemin Hermann Levi devint la rue Theodor Fritsch, du nom de cetécrivain allemand antisémite persuadé de la supériorité de la race et du peuple allemand, ultime insulte nazie à la mémoire du chef wagnérien. Après la seconde guerre mondiale, la rue changea à nouveau de nom et s'appela Karwendelstraße, nom qu'elle porte encore actuellement. 
La fin d'un scandale: les restes d'Hermann Levi devraient être transférés de Garmisch-Partenkirchen vers une nouvelle sépulture munichoise.
Hermann Levi décéda le 13 mai 1900 à Munich. Sa femme fit alors construire un mausolée dans le parc de la maison Riedberg et y fit transférer le cercueil de son mari.  La photographie montre ce beau monument dont les murs faisaient 4 mètres de hauteur. L'entrée est surmontée d'un ange musicien. Sur le mur du fond se trouvait un portrait d'Hermann Levi ainsi qu'une plaque commémorative.
Les nazis profanèrent la tombe et y occasionnèrent des dommages  considérables. En 1950, le conseil communal de Garmisch-Partenkirchen fit enlever ce qui restait du mausolée. Depuis, personne n'avait songé à faire restaurer le mausolée.
La tombe de Levi se trouve sur un terrain qui appartient aujourd'hui à un  conseiller municipal, qui l'aurait acquis dans les années 1980. On peut voir sur le site  de l'action «Pro Hindenburgstraße» (cliquer sur le lien) des photos  de ce lieu désolé, et ce que l'on y aperçoit laisse sans voix. Un lieu à l'abandon, complètement négligé, tel est le lieu du dernier repos  d'un citoyen d'honneur de la ville de Garmisch-Partenkirchen! Aujourd'ui rien à Garmisch ne rappelle plus la présence de celui qui en fut le citoyen d'honneur.
Fin juin 2018, la Présidente du Conseil central des Juifs en Allemagne, Charlotte Knobloch, annonçait qu'elle déciderait bientôt du sort de la tombe d'Hermann Levi, à savoir le maintien du lieu actuel ou le transfert des restes du compositeur dans l'un des deux cimetières juifs de Munich. Ce 19 juillet, le  Sueddeutsche Zeitung annonçait que l'option munichoise avait été retenue, après qu'un rabbin eut ouvert le cercueil il y a quelques semaines de cela, et y eut constaté la présence des restes du grand homme.
A noter cependant qu'un mouvement s'est dessiné en faveur du maintien de la tombe de Levi à son emplacement actuel, qui demande aux partisans du maintien d'écrire rapidement à la bourgmestre  Frau Meierhofer pour soutenir l'option du maintien (rathaus@gapa.de).


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Luc Roger 35917 partages Voir son profil
Voir son blog