Magazine Info Locale

La disparition de Charles Libman, grand avocat pénaliste

Publié le 24 juillet 2018 par Gezale

La disparition de Charles Libman, grand avocat pénaliste

Charles Libman commandeur de la Légion d'honneur.©JCH

En lisant la rubrique nécrologique du journal Le Monde, j’ai appris que Charles Libman était décédé à l’âge de 93 ans.Serge Klarsfeld, animateur de l’association des fils et filles des juifs de France déportés et assassinés dans les camps de la mort, a souhaité rendre publique le décès de Charles Libman, avocat dans les affaires Barbie, Touvier, Bousquet, etc. Il faut dire que Me Libman, devenu avocat dans le cadre du numerus clausus accordé à quelques juifs pendant la seconde guerre mondiale et l’occupation, réussit à devenir licencié en droit avant d’entamer une carrière de brillant défenseur. Serge Klarsfeld sait tout ce que Charles a apporté à la défense de la mémoire des juifs disparus entre 1940 et 1945 et à la volonté de juger les coupables de crimes contre l'humanité. Si j’évoque la mémoire de Charles Libman c’est pour deux raisons. D’abord parce qu’il a possédé, pendant longtemps, une résidence secondaire à la Croix-Saint-Leufroy, et qu’ensuite nous sommes devenus amis suite à diverses rencontres professionnelles. Il a beaucoup aimé la région de Gaillon et de Louviers. Il y a vécu aux côtés de Guylaine Guy, chanteuse canadienne devenu artiste-sculpteur aujourd’hui installée à Trouville-sur-mer. Je me souviens d’une conférence donnée à l’Hôtel de ville de Louviers après la sortie du livre : « Justice impossible » devant un parterre de Lovériens intéressés par le fonctionnement de notre système judiciaire. Charles Libman m’accorda aussi une longue interview sur l’affaire Barbie, le boucher de Lyon, avant un procès qui dura plusieurs semaines et fut filmé pour étayer la mémoire des jeunes générations.
Avocat pénaliste, spécialisé dans les affaires de presse, Charles Libman fut aussi celui qui défendit les journalistes de « Paris-Normandie » en lutte contre Robert Hersant, le papivore devenu propriétaire du quotidien régional dans des conditions telles que le journal de Pierre-René Wolf y perdit maintes plumes très professionnelles avant de connaître une descente aux enfers. Plusieurs grands procès d’assises ont permis à Charles Libman d’atteindre une notoriété supérieure à la normale. Je n’oublie pas que professionnellement et humainement, Charles Libman était un homme engagé, animé de convictions fortes, ardent défenseur des libertés publiques et individuelles. Il est décédé le 14 juillet dernier et je prie Guylaine, les enfants de Charles et ses petits-enfants d’accepter mes condoléances aussi sincères qu’amicales.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gezale 7337 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine