Magazine Culture

Critiques Séries : Yellowstone. Saison 1. Episode 4.

Publié le 24 juillet 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Yellowstone // saison 1. Episode 4. The Long Black Train.


Après trois épisodes plutôt solides, Yellowstone tombe ici dans un piège qui n’est pas vraiment le meilleur de tous. C’est aussi sûrement ici l’épisode le moins sympathique que l’on ait pu voir pour la simple et bonne raison. Si vous regardez Yellowstone pour la complexité politique du Montana, alors c’est dommage car ce n’est pas ce qui se passe dans cet épisode. Rien ne se passe réellement dans cet épisode de ce point de vue là. Et je trouve dommage que la série n’aille pas plus loin de ce point de vue là car il y a largement de quoi faire. Notamment avec Jamie Dutton et sa montée en puissance ou l’activiste Huntington. Mais c’est un peu comme si l’on regarde Yellowstone pour son histoire de crimes autour du ranch Yellowstone et de la Broken Rock Réservation. Sauf que là aussi il ne se passe pas grand chose dans cet épisode. Et justement, c’est bien l’erreur de cet épisode de Yellowstone car il ne se passe rien de spécial là dedans. On se retrouve avec un épisode qui ne fait rien avancer et se contente de contempler le paysage. C’est justement ça l’erreur que les scénaristes ont pu faire alors que petit à petit un truc était en train de se construire. Si l’on aime le côté dysfonctionnel de la famille Dutton, il n’y a que très peu d’interactions là aussi et c’est une assez grande erreur que les scénaristes font.

La famille Dutton est au coeur de Yellowstone et la seule interaction entre deux membres de la famille c’est John qui passe la journée avec son petit fils Tate dont il doit s’occuper. Alors du coup, à quoi sert cet épisode ? Car finalement, il ne se passe rien de spécial. Bien entendu, personne ne peut reprocher à Taylor Sheridan de manquer d’ambition. Après quatre épisodes, la série commencent à délier tout un tas d’intrigues différentes, jonglant entre des thématiques complètement différentes : l’héritage familial, les changements dans l’Ouest américain, les différents pans de la corruption américaine etc. Mais jusqu’à maintenant, pas mal de choses que Sheridan semble vouloir dire restent dans ses notes et ne sont pas développés à l’écran. Dès le début de cet épisode, on sent que rien ne va réellement évoluer et que la série semble pour le moment stagner. J’avais envie de voir d’autres choses mais pour le moment on se contente de ce qui se fait de plus classique (et donc pas nécessairement de mieux non plus). « The Long Black Train » aurait pu être un solide épisode mais il déroule de façon assez ennuyeuse des idées qui ne semblent mener à rien du tout.

Note : 4/10. En bref, une déception.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte