Magazine Poésie

Un autre répit

Par Vertuchou

à L. B.

Appuie ta tête sur mon épaule:

que je te caresse d'un geste lent,

comme si ma main accompagnait

une longue aiguillée invisible.

Pas uniquement sur ta tête : sur chaque visage

se plaignant d'être tourmenté et fatigué

descendent mes caresses aveugles,

comme des feuilles d'automne jaunies

dans une mare qui reflète le ciel.

 
Milan, 23 avril 1929


Antonia Pozzi

Partager cet article

Repost 0
Un autre répit
&version; Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Vous aimerez aussi :

Enfin, la pluie !
Enfin, la pluie !
Sur le livre d'une auberge
Sur le livre d'une auberge
Ah bien c'est du joli
Ah bien c'est du joli
Complainte
Complainte

Poètes D'aujourd'hui

« Article précédent

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vertuchou 94 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine