Magazine Bons plans

Des nouvelles de Bayreuth

Publié le 25 juillet 2018 par Luc Roger @munichandco

Des nouvelles de Bayreuth

Madame Katharina Wagner, directrice du festival de bayreuth


Hier a eu lieu la traditionnelle conférence de presse qui précède l'ouverture du Festival de Bayreuth. La nouvelle sans doute la plus éclatante fut l'annonce de la direction musicale de la  nouvelle production du Tannhäuser par Valeri Gerguiev en ouverture de l'édition 21019 du festival. Valeri Guerguiev dirige depuis 2015 l'Orchestre philharmonique de Munich. La mise en scène du Tannhäuser est confiée à Tobias Kratzer, qui connaît bien cet opéra puisque il l'a déjà mis en scène à Brême en 2011 / 2012. On y entendra l' Elisabeth de Lise Davidsen, le Tannhäuser de  Stephen Gould et la Venus d'Ekaterina Gubanova. Markus Eiche chantera Wolfram von Eschenbach et Stephen Milling la partie du Landgraf Hermann. La soprano dramatique Lise Davidsen, prix Operalia, est déjà  connue du public allemand pour avoir interprété au Bayerische Staatsoper le rôle d'Ortlinde (Die Walküre) et à l'Opéra de Francfort ceux de Freia (Rheingold) et de la troisième Norne dans  Götterdämmerung lors du Ring de 2016.
La seconde nouvelle sensationnelle est la prise de rôle bayreuthoise du rôle d'Elsa par Anna Netrebko pour deux soirées lors de la reprise 2019 de la nouvelle production de Lohengrin dont la première a lieu ce 25 juillet.
Katharina Wagner s'est également réjouie du dixième anniversaire de l'initiative Kinderoper (opéra gratuit pour les enfants) qui présente cette année un Ring pour enfants. On a d'ailleurs déjà vu rôder les géants Fafner et Fasolt autour du Festspielhaus! En 2019, le Festival produira un Meistersinger pour enfants dans l'arrangement de  Katharina Wagner et Markus Latsch.
Le Festival 2019 fêtera le 100e anniversaire de Wolfgang Wagner, né le 30 août 2019. 
Ce sera aussi l'année d'une première collaboration avec les Emirats Arabes Unis. Le film de la Walkyrie y sera présenté pour deux soirées sur invitation d'Abu Dhabi Classics.  Une première dans les Emirats. Si l'on se demande avec curiosité comment la musique de Wagner inconnue de la plupart des Emiratis sera reçue dans ce pays de tradition musicale arabe et quelles seront les réactions du public face aux amours incestueuses de Sieglinde et de Siegfried dans un pays qui ne tolère pas le baiser dans l'espace  public, c'est en tout cas un nouveau signe d'ouverture culturelle pour ce pays qui a récemment ouvert (en 2017) le Louvre Abu Dhabi, désigné par  le site du Musée du Louvre comme "un grand musée d’art à vocation universelle né du désir des dirigeants de l’Emirat d’Abu Dhabi de faire de leur pays une destination culturelle de qualité et de devenir une référence en matière d’art, d’éducation et de culture". Plus de précisions bientôt sur le site d'Abu Dhabi Classics qui n'a pas encore annoncé les deux soirées wagnériennes.
Holger von Berg, l'administrateur du Festival a quant à lui précisé que les travaux de rénovation du Festspielhaus se déroulent au rythme prévu, et a confirmé qu'une climatisation de la salle ne pouvait être envisagée, avec la consolation d'un éventuel système de ventilation, mais la préparation du nouveau Ring de 2020 laisse peu de temps pour de grandes innovations. Et l'on prépare déjà aussi la saison particulièrement festive de 2026, année jubilaire du cent cinquantième anniversaire du premier Festival de Bayreuth.
La nouvelle moins réjouissante concerne l'augmentation du prix des places, une augmentation de 30 pour cent pour les nouvelles productions et de 20 pour cent pour les places de répertoire. La bonne nouvelle concerne la simplification des catégories de prix: les 43 catégories actuelles seront réduites à 11. Une autre bonne nouvelle est la volonté du festival, toujours overbooké, de lutter contre le marché noir, en instaurant un système de possibilité de remise des billets moyennant commission. Les billets restitués seront aussitôt proposés à la vente par la billetterie du Festival via son site internet. Et l'administrateur annonce également pour bientôt la possibilité d'émission de billets sur téléphone portable.

Des nouvelles de Bayreuth

Yuval Sharon


L'équipe du nouveau Lohengrin était également présente lors de cette conférence de presse: le directeur musical Christian Thielemann, Neo Rauch, le créateur des décors du nouveau Lohengrin, son épouse Rosa Loy, la responsable des costumes et le metteur en scène Yuval Sharon. Ils n'ont rien dévoilé qui ne soit déjà connu de la nouvelle production qu'on découvrira aujourd'hui mais se sont félicités de l'excellente relation de travail qui les a unis, une relation féconde à les entendre et à les voir s'entretenir avec une bonne humeur et une cordialité évidentes. Ils évoquèrent l'atmosphère de rêve ("wundervolle Zusammenarbeit") qui a baigné la préparation du Lohengrin, et Thielemann souligna l'extraordinaire relation de travail et désigna Yuval Sharon comme le rayon de soleil ("Sonnenschein") de la production 2019. Voila qui augure du meilleur pour la première de ce 25 juillet!

Des nouvelles de Bayreuth

Christian Thielemann et Rosa Loy


Des nouvelles de Bayreuth

Rosa Loy et Neo Rauch




Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Luc Roger 35935 partages Voir son profil
Voir son blog