Magazine Culture

Critiques Séries : UnREAL. Saison 4. Episodes 3 et 4.

Publié le 26 juillet 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

UnREAL // Saison 4. Episodes 3 et 4. Wild Card / Cold Call.


« There is no old Rachel. This is me ».
Quand Rachel dit ça dans l’épisode 3, on se rend compte que finalement Rachel a beau avoir changé pour beaucoup, c’est la Rachel que l’on connait depuis le début malgré tout. Dans « Wild Card », c’est le premier épisode de Passport to Dance alors que les candidats d’Everlasting doivent entrer en compétition afin de devenir juré guest dans l’émission. C’est là que Alexi entre en jeu. La relation de ce dernier avec Jay me plaît toujours autant et elle continue de se jouer dans « Cold Call » alors que Rachel et Jay tentent de sauver l’émission, tout en faisant bien en sorte de mettre Alexi sur la touche. En ruinant sa vie de danseur dans « Cold Call », Rachel démontre qu’elle est prête à tout et je trouve ça particulièrement drôle. Sauf que petit à petit, UnREAL tombe dans certains pièges de la télé-réalité et des excès qu’elle a pu faire au fil des saisons. En s’inspirant de Bachelor in Paradise pour cette saison 4 de UnREAL, la série tente alors de se raccrocher une fois de plus à son inspiration de départ mais c’est assez difficile d’être au top. Probablement car la série commence encore à tourner en rond et à ne mener à que très peu de choses. Le problème que cette saison a provient assez souvent de ses inspirations qu’elle ne maîtrise pas toujours. Les scandales de la télé-réalité ne sont pas tous intéressants mais même si la série tente de les rendre intéressants, cela ne colle pas toujours avec ce que j’ai envie de voir non plus.

Rachel a tellement évolué qu’elle n’est plus le personnage auquel on a envie de s’identifier, elle est devenue comme Quinn lors de la première saison et les changements opérés par UnREAL ne sont pas toujours bons. Du coup, je préfère largement l’histoire entourant Alexi dans ces deux épisodes, ce qui change un peu de ce que l’on a pu voir précédemment. Ce que je trouve dommage avec Rachel c’est le fait que l’histoire de la série n’influence rien de ce que la saison 4 dépeint. Après tout, au fil des années on a appris à connaître la relation assez horrible avec sa mère, le viol qu’elle a subit à 12 ans par l’un des patients de sa mère, sa relation avec Quinn a toujours été dysfonctionnée et surtout endommagée, etc. Je trouve dommage que cela n’ait pas de conséquences sur cette saison 4 car cela démontre aussi à quel point UnREAL ne sait pas trop ce qu’elle veut faire cette année ou en tout cas qu’elle a besoin de faire table ras du passé sur certains trucs pour pouvoir raconter d’autres histoires et nous emmener vers la conclusion. Les changements brutaux que la série opère ne sont pas toujours fait à son avantage et je trouve ça dommage. Tous les hommes qui entourent Rachel ne peuvent pas résister à ses manipulations ce qui est là aussi un brin too-much et ces deux épisodes sont plein de petits trucs de ce genre là qui dans mon sens ne fonctionnent pas du tout.

Note : 4.5/10. En bref, une fin de série qui se profile assez mal.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte