Magazine Cinéma

Kupka, Orphée abstrait

Par Balndorn

Kupka, Orphée abstraitCrédits : RMN GP
Comment passe-t-on de petites toiles intimistes à d’épiques toiles abstraites ? L’exposition Kupka, pionnier de l’abstraction qui se tient au Grand Palais tente d’apporter une réponse : la quête des origines anime le parcours du peintre tchèque.
L’Odyssée de l’Espèce
Une toile peu connue, placée au début de l’exposition, en dit long sur le parcours à venir de celui qui dessine encore des satires pour la presse française de la Belle Époque. Pithécanthropes met en scène l’affrontement de trois hommes préhistoriques d’apparence simiesque. Soixante-six ans avant Kubrick et 2001 : l’Odyssée de l’Espace, Kupka saisit le mouvement premier de l’humanité.Ce mouvement, il ne le quittera jamais. La fascination pour les origines de l’espèce humaine se prolonge dans ses travaux bibliophiles, notamment les illustrations qu’il réalise pour L’Homme et la Terre, vaste somme encyclopédique d’Élisée Reclus. Obnubilées par les arts archaïques, en particulier grec et égyptien, ces gravures marquent le premier pas de Kupka dans la dé-figuration formelle. Ces petits travaux préparatoires contiennent l’œuvre en gestation : rompant avec l’illusion mimétique, les illustrations archaïsantes mettent l’accent sur l’autonomie et le pouvoir sacré des arts. Un nouvel espace pictural se dessine à mesure que la poursuite philosophique des origines génère d’autres perspectives à explorer.
Peindre le Big Bang
Des illustrations aux grandes toiles orphiques, il y a un chemin que la scénographie respecte scrupuleusement. D’abord, la posture hiératique gagne les sujets. Le Grand nu et le Portrait de famille où la couleur prime sur le réalisme opèrent une cassure radicale avec l’école mimétique. Et puis, dans les vastes salles du premier étage, se déploie un panel d’expressions variées. Amorpha, première toile abstraite de Kupka (et la première que virent les Parisiens), danse au rythme d’une musique mentale ; Autour d’un point chante l’épopée formaliste d’un point minuscule autour duquel s’organise un ensemble géométrique ; enfin, le tendre Conte de pistils et d’étamines évoque métaphoriquement la magie de la pollinisation. Chacun à leur manière, Autour d’un point et Conte de pistils et d’étamines marquent un aboutissement dans la quête de Kupka. Tel un démiurge (dont Printemps cosmique témoigne du pouvoir), l’artiste trouve dans l’art abstrait le moyen de raconter de manière picturale la naissance de l’univers, euclidien (Autour d’un point) comme floral (Conte de pistils et d’étamines). Se crée une équivalence entre l’explosion formelle et l’explosion vitale, comme si libérée de la gangue du mimétisme, la peinture abstraite parvenait à extraire les forces créatrices sous la surface des choses.Consciemment ou non, le peintre tchèque se rapproche de la lyrique Création du monde de son contemporain l’artiste polono-lituanien Mikalojus Konstantinas Čiurlionis (à voir en ce moment au musée d’Orsay). Plus sûrement, il rentre dans la définition que donne le poète Guillaume Apollinairede « l’orphisme », soit, comme Orphée, l’art de transformer le monde par la seule puissance lyrique de son art.L’exposition et la carrière de Kupka ne s’arrêtent pas là. À l’étage inférieur, on emprunte le cheminement qui va de la période « machiniste » aux interrogations formelles dans la veine minimaliste du mouvement néerlandais De Stijl. Bien que ces dernières toiles n’atteignent pas la puissance évocatoire des fresques lyriques, la scénographie leur accorde l’espace nécessaire à leur déploiement. Car jusqu’à son terme, la vie de Kupka aura valu qu’on la suive. Pour saisir l’insaisissable origine de l’univers, l’artiste aura inventé un foisonnement d’expressions picturales.
Kupka, Orphée abstrait                                                                       RMN GP
Kupka, pionnier de l’abstraction, au Grand Palais jusqu’au 30 juillet 2018
Maxime
Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à me soutenir sur Tipeee !   

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Balndorn 391 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine