Magazine Bd

« Ninjak - Shadowman : Rapture » par Matt Kindt, Cafu et divers

Par Hectorvadair @hectorvadair

« Ninjak - Shadowman : Rapture » par Matt Kindt, Cafu et diversIl est difficile de parler des publications Bliss/Valiant sans utiliser de superlatifs. Cette aventure, la dernière de Ninjak pour son scénariste Matt Kindt, confirme tout le bien que l'on pensait déjà de cette série. Celle-ci fait ceci-dit office de crossover, avec un retour au pays des morts en compagnie de Tama, la jeune géomancienne, Punk Mambo, Shadowman, entourés des nouveaux personnages : Rex et Babel.

Alors que dans de précédents épisodes, le personnage de Shadowman a été ramené du monde des morts, ( voir chronique de " ����Ninjak T3 "), Tama rassemble à nouveau une équipe autour de celui-ci afin de désamorcer le projet fou d'un homme devenu sorcier : Babel, qui, emprisonné depuis des millénaires au cœur de la tour du même nom souhaite percer les cieux. Ce qui aurait pour conséquence de détruire l'humanité. Mais Shadowman, dont le Loa (l'aura monstrueuse qui le hante) est surpuissante, intéresse aussi les forces maléfiques...
Quelles volontés et intelligences en présence vont-elles être les plus aptes à désamorcer la menace?

« Ninjak - Shadowman : Rapture » par Matt Kindt, Cafu et divers

Matt Kindt nous transporte à nouveau avec un bon sens du rythme et de nombreuses belles idées dans ce monde des morts lui permettant un peu tout ce qu'il veut au niveau scénaristique. Il n'en abuse cependant pas et c'est à l'aide de ses personnages attachants et intelligents que l'intrigue progresse et trouve son dénouement. Tama la géomancienne a été découverte dans les séries " Valiant " et " Book of Death ", tandis que Punk Mambo l'avait été dans le " Ninjak : Opération au delà ". Rex est quant à lui un roi barbare déchu par Babel, souhaitant retrouver son trône. Le scénariste se sert d'éléments de l'Antiquité pour planter un contexte à peu près crédible, inspiré de légendes mésopotamiennes, le tout magnifiquement appuyé par les planches peintes aérées de l'immense Cafu. Roberto De la Torre intervient sur quelques séquences flashback, avec son style fin digne d'un Victor de la Fuente, tandis que le grand Juan José Ryp nous bonifie aussi de quelques cases lors du passage de Shadowman dans le monde des vivants, à la poursuite de Babel. Shadowman, personnage de plus en plus important pour qui suit l'univers Valiant et dont l'intégrale de la série d'origine a paru ce mois de mai chez Bliss. (A lire dans une très prochaine chronique).

« Ninjak - Shadowman : Rapture » par Matt Kindt, Cafu et divers

L'album est complété par " Ninjak #0 ", dessiné par tout ces artistes. Sorte d'épisode expliquant l'origine et le caractère de Colin Young, devenu espion puis ninja mercenaire.

Un bon tome, complément des précédents.

" Ninjak-Shadowman : Rapture " par Matt Kindt, Cafu et divers
Editions Bliss comics (17€) - ISBN : 9782375781241


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hectorvadair 1484 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines