Magazine Culture

Critiques Séries : Power. Saison 5. Episode 4.

Publié le 27 juillet 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Power // Saison 5. Episode 4. Second Chances.


Dans cet épisode, nous avons enfin droit aux retrouvailles entre Ghost et Angela. C’est quelque chose à quoi il fallait s’attendre de toute façon car la série se repose énormément sur ce duo depuis le début. Sauf que cet épisode ne donne pas uniquement de la place à cette partie là de son histoire. Tout commence dans cet épisode avec un rendez vous entre Kanan, Tommy et Ghost. Les frères-ennemis continuent de parler de leur problème avec Jimenez et Kanan glisse à Tommy que ce dernier devrait demander de l’aide à son père qui vient d’être libéré récemment. Ghost est de son côté choqué d’apprendre que Teresi est en liberté, avant de rappeler à Tommy qu’il lui a fait du chantage deux fois. Mais la série continue de développer l’histoire du trio. Si l’on sent qu’au fond ils vont rapidement se séparer afin de se retomber dessus, la série tente ici de construire quelque chose à trois qui fonctionne assez bien dans son ensemble. Teresi entre donc à nouveau dans le « game ». C’est un choix intéressant qui démontre aussi que Power a encore des choses à raconter avec tous ses autres personnages. C’est un choix qui peut apparaître comme ambitieux d’un côté mais les hommes de la série reprenne leurs marques pour un résultat assez réussi dans son ensemble.

Pendant ce temps, Dre prend le temps de discuter un peu avec Alicia de son frère Diego et de ses habitudes. Là aussi la série tente de développer une autre partie de l’histoire de la saison en donnant toujours aux femmes une place importante. Ce qui me fascine avec Power c’est la capacité que cette série à de réellement surprendre avec sa façon de voir les choses et surtout d’utiliser ses personnages. Il y a quelque chose de particulièrement ambitieux là dedans qui change de toutes les séries de gangsters où l’homme est le personnage le plus important. Je n’ai jamais vu dans Power que les hommes étaient supérieurs, je dirais même que c’est une série beaucoup plus féministe qu’elle n’en a l’air car les femmes ont des « couilles » et n’ont pas froid aux yeux. Que cela soit Tasha (qui est le plus bel exemple du genre) ou même Angela, les femmes ne se laissent pas marcher dessus. Même dans le sexe, je dirais qu’elles ont toutes le dessus (en dehors des prostituées et filles occasionnelles qui se retrouvent dans des scènes de sexe pas toujours intéressante). Mais Power parvient à démontrer qu’elle a une vraie force et qu’elle sait comment s’y prendre.

Note : 6.5/10. En bref, un épisode qui recadre la saison.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte