Magazine Poésie

L'amour à pas de loup

Par Vertuchou

L’amour s’est arrêté chez nous
Et il a demandé asile
Il était frêle et bien chétif
Et son regard était si doux
Porteur des palmiers bleus des îles
De lunes bleues et de récifs

Il était frêle et bien chétif
Et son regard était si doux
Il a pris pied sur ma presqu’île
Abandonnant son frêle esquif
Et je me suis mise à genoux
Caressant des rêves fragiles

Porteur des palmiers bleus des îles
Et d’un bonheur trop fugitif
Il a comblé mes espoirs fous
Inondant d’un parfum subtil
Mon âme nue, mon cœur captif
Je l’ai suivi à pas de loup

Isabelle Fable

Partager cet article

Repost 0
L'amour à pas de loup
&version; Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Vous aimerez aussi :

Un autre répit
Un autre répit
Enfin, la pluie !
Enfin, la pluie !
Sur le livre d'une auberge
Sur le livre d'une auberge
Ah bien c'est du joli
Ah bien c'est du joli

Poètes D'aujourd'hui

« Article précédent

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vertuchou 94 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine