Magazine Santé

Le STRESS pourrait nous rendre aveugle

Publié le 29 juillet 2018 par Santelog @santelog



Il existe des preuves évidentes d'une composante psychosomatique de la perte de vision, le stress étant une cause importante et non une conséquence de la perte de vision progressive

Qui dit stress psychologique continu dit niveaux élevés de cortisol, déséquilibre du système nerveux autonome et dérégulation vasculaire avec, parmi les conséquences, le développement d’une perte de vision pouvant mener à la cécité. La bonne nouvelle, avec cette étude de l’Université de Magdebourg, c’est qu'une approche thérapeutique holistique pourrait interrompre le cercle vicieux du stress et de la cécité progressive.

Le stress psychologique persistant est également un contributeur majeur au développement et à la progression de la perte de vision : « Il existe des preuves évidentes d'une composante psychosomatique de la perte de vision, le stress étant une cause importante et non une conséquence de la perte de vision progressive résultant de maladies comme le glaucome, la neuropathie optique, la rétinopathie diabétique et la dégénérescence maculaire liée à l'âge », explique le Dr Bernhard Sabel, directeur de l'Institut de psychologie médicale de l'Université de Magdebourg (Allemagne). L’auteur recommande une approche de traitement holistique qui combine la gestion du stress, l'éducation des patients et des techniques de récupération et de restauration de la vision.

L'étude, est basée sur une analyse complète de centaines de rapports de recherche et de rapports cliniques publiés sur la relation entre stress et maladies ophtalmologiques. Certains rapports de cas montrent comment le stress induit la perte de vision et comment la réduction du stress contribue à la restauration de la vision. Au cœur de ce cercle vicieux, le cortisol, hormone du stress, qui en cas de niveaux élevés, exerce un effet néfaste sur le cerveau et sur les yeux, en déséquilibrant le système nerveux autonome et l’équilibre vasculaire : le stress entraîne une augmentation de la pression intraoculaire, une dysfonction endothéliale (syndrome de Flammer) et l'inflammation.

Le domaine de l'ophtalmologie psychosomatique dispose d’encore peu de données, et très peu d’études à ce jour ont exploré la relation entre le stress, la perte ou la restauration de la vision. Pourtant, de nombreux patients ont déjà fait état de stress mental contribuant à une perte de vision… Ainsi, au nombre des facteurs de stress possibles, le comportement et les mots du médecin traitant peuvent avoir de lourdes conséquences sur le pronostic de la perte de vision. L’annonce et le discours du médecin est primordial : « les médecins devraient faire de leur mieux pour inculquer l'optimisme tout en informant objectivement leurs patients. Ils devraient prôner l’intérêt de la réduction du stress pour rompre ce cercle vicieux ».

Les thérapies complémentaires comme la stimulation cérébrale, la relaxation, les techniques de restauration de la vision, la gestion de l'anxiété et le soutien social peuvent participer à contrer ou réduire le stress et rééquilibrer le système nerveux autonome. Ces techniques se montrent efficaces en combinaison avec des thérapies permettant de réguler le flux sanguin vers les yeux, et participent ainsi à la restauration de la vision. Les chercheurs suggèrent même que cette approche holistique puisse être utilisée plus largement dans la prise en charge clinique des maladies oculaires au sens large. Ils recommandent que les techniques de réduction du stress, de relaxation et de méditation soient utilisées en complément aux traitements traditionnels de la perte de vision mais aussi en prévention de la perte de vision.

D’autres études cliniques sont en cours pour confirmer le rôle causal du stress dans différentes maladies de la vision et pour évaluer l'efficacité de différentes thérapies antistress pour prévenir et améliorer la restauration de la vision.

Source: EPMA Journal June 2018 Mental stress as consequence and cause of vision loss: the dawn of psychosomatic ophthalmology for preventive and personalized medicine

Plus sur Neuro Blog

Équipe de rédaction Santélog Juil 29, 2018Rédaction Santé log




Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine