Magazine Culture

Critiques Séries : Preacher. Saison 3. Episode 6.

Publié le 30 juillet 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Preacher // Saison 3. Episode 6. Les enfants du sang.


« Ok, let’s go steal some shit »
Quand Preacher s’inspire de genres que j’aime beaucoup, elle me fascine. C’est en tout cas ce qui se passe dans cet épisode avec une scène de braquage amusante dans la première partie de l’épisode qui utilise merveille les personnages et notamment Tulip pour le coup. Mais dans « Les enfants du sang », il y a une très bonne intrigue, une plutôt sympathique et une autre qui n’a pas vraiment de sens et qui n’apporte rien de neuf là dedans. Ce que j’ai le plus aimé dans cet épisode vient probablement ce Cassidy qui suit les aventures de notre vampire irlandais préféré à la Nouvelle Orléans avec un culte de vampires en devenir. Sans compter que le leader charismatique de ces vampires en devenir est vraiment fun. En sortant un peu Preacher de Angelville ici est une très bonne idée. Cass peut alors revenir à ce qu’il sait faire de mieux ce qui est encourageant pendant que les autres personnages ne se regroupent pas toujours de la meilleure des façons. Cass a toujours été mon personnage préféré dans Preacher et de le voir dans une intrigue bien à lui qui lui correspond à merveille, alors c’est tout ce que je peux attendre de la part de la série. Pour une fois, Preacher est en train de faire évoluer les choses intelligemment. « Les enfants » du sang sont amusants tout au plus, même si encore une fois la série ne semble pas toujours oser aller là où elle devrait aller.

Mais ce que l’épisode ne parvient pas à faire fonctionner du début à la fin est l’histoire de Jesse et Tulip. Après une scène de braquage amusante que l’épisode nous délivre avec Tulip, Jesse vient alors plus ou moins tout casser quand il débarque dans cette histoire. Ils doivent voler des âmes à Madame Sabine dans le but d’aider Grandma à revenir à la vie. Si le braquage est mignon et fun comme tout (et Ruth Negga avec une perruque blonde est sûrement l’un des trucs les plus fun), tout ce qui se passe à Angelville semble n’avoir aucun intérêt en tant que tel. C’est comme si au fond cet épisode se déroulait juste pour faire un épisode. Il n’y a pas de grandes conséquences à attendre sur la suite de la saison et c’est justement là où cet épisode est presque un échec par moment. Rien de ce qui se passe à Angelville n’a vraiment l’air menaçant et le climax de l’épisode, avec Marie ou encore Jesse tuait son ancienne petite amie car elle a perdu son âme, n’a pas de grand intérêt et devient rapidement quelque chose que l’on va oublier dans les futurs épisodes. Finalement, si cet épisode n’est pas totalement raté il n’apporte pas toujours grand chose de neuf. Fort heureusement que nous avons Cass dans les parages car ce dernier est ce qui se fait de mieux ici.

Note : 5.5/10. En bref, je m’attendais à mieux de la part de Preacher après l’épisode précédent.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte