Magazine Info Locale

Objet : requête riveraine concernant le permis d’aménager concédé au Groupe Proméo

Publié le 30 juillet 2018 par Puissancesete @FrancoisLiberti

Objet : requête riveraine concernant le permis d’aménager concédé au Groupe Proméo

Monsieur le Maire,

Lors de la séance du Conseil Municipal en date du 27 juin dernier, et concernant la délibération 7 sur le lancement d’une nouvelle procédure DSP pour le Casino de Sète, notre collègue, Sébastien Denaja, vous a interpellé à propos de l’intérêt pour la ville d’acquérir le terrain dans l’hypothèse d’un déplacement du dit Casino. Ce terrain serait transformé en parking ou même tout autre aménagement public.

Monsieur Pacull, en charge du dossier, a répondu que ce terrain avait peu d’intérêt, car trop enclavé. Or, il s’avère que 3 jours après ce Conseil Municipal, nous avons pris connaissance que vous aviez accordé le 29 mai 2017, un permis d’aménager sur le terrain de 6000m2, jouxtant le Casino dont une partie sert de parking pour ce dernier.

Ce permis d’aménager a été attribué au Groupe Proméo, c’est-à-dire à Monsieur Ganivenc, promoteur bien connu comme étant une de vos connaissance, afin d’y réaliser un projet immobilier.

Ainsi donc, le Casino qui est en affaire avec la Ville, cède le terrain à Monsieur Ganivenc, qui lui-aussi en affaire avec la ville sur de nombreux projets, bénéficie d’un permis d’aménager pour ce terrain sur la Corniche. La boucle est bouclée.

Vous n’êtes pas sans savoir que ce projet est porté au Tribunal par des riverains qui s‘étonnent à juste titre que la ville n’ait pas pris l’initiative de préserver cet espace qui est boisé pour moitié avec des Grands Pins, pour certains centenaires.

Cela est d’autant plus étonnant que la Corniche a été classée en zone AVAP lors d’un Conseil Municipal en juin 2017, et ce, afin de préserver les zones boisées et les espaces verts.

Pourquoi avoir caché au Conseil Municipal du 27 juin 2017, l’état d’avancement de ce dossier avec l’opérateur immobilier, pour lequel vous avez accordé un permis d’aménager ?

Force est de constater une fois encore, l’absence de transparence qui vous caractérise, envers les élus et la population. Ce double langage systématique en matière de protection des sites, alors que dans les faits seuls les projets immobiliers sont privilégiés, devient de plus en plus pathétique.

Il est encore temps que la ville fasse le choix de l’intérêt général en retirant ce permis d’aménager, et décide de se porter acquéreur de ce terrain, ainsi que du foncier libéré par le déplacement du Casino afin de le mettre en conformité avec le classement AVAP adopté en séance de Conseil Municipal, le 26 juin 2017.

Soyez sûrs que nous serons particulièrement attentifs à la réponse qui nous sera donnée sur ce dossier.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Puissancesete 10738 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte