Magazine Poésie

Le chat

Par Vertuchou

Au sentiment, à la tendresse
Le chien joint la fidélité.
Le chat plaît par sa gentillesse.
Les grâces et l'agilité ;
En ses yeux brille un caractère
Tout à la fois plaisant et fin:
Dans l'art d'amuser le parterre
Il fut le maître de Carlin.
    
Contre des animaux paisibles
Le chien en plaine prend l'essor.
Contre des animaux nuisibles
Le chat nous sert bien mieux encor.
Quel prix n'auraient point ses services
Si, de ces êtres pleins d'appas,
Adorés, malgré leurs caprices,
Il pouvait prendre tous les rats.
    
Mais chat joli, femme jolie,
Toujours entre eux vivront en paix ;
Ruse, détour, plaisir, folie,
Pour tous deux ont mêmes attraits.
Voyez-vous comment la coquette
En use avec ses favoris ?
Elle les joue, elle les traite
Comme le chat fait la souris.
    
Le chat est friand ; et les belles
Partagent ce charmant défaut:
Il est amoureux; et près d'elles
L'est-on jamais plus qu'il ne faut?
D'amour le chat est leur modèle ;
Aussi, quand l'amant délicat
En obtient le prix de son zèle,
C'est toujours :
Mon cœur ou mon chat.
    
Ce mot-là, dis-le-moi sans cesse,
Eglé ! mais ne le dis qu'à moi.
Qu'il rend bien cette douce ivresse
Que je ne sens qu'auprès de toi !
De Minette offre-moi les charmes ;
Mais point de ses malins retours :
Pour mes rivaux garde ses armes ;
Fais pour moi patte de velours.
    
Louis Philipon De La Madelaine (1734-1818)  

Partager cet article

Repost 0 Le chat &version; Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Vous aimerez aussi :

Depuis six mille ans la guerre Depuis six mille ans la guerre A ma femme endormie A ma femme endormie Andromaque, Acte IV  scène 5 Andromaque, Acte IV scène 5 Je n’ai plus que les os, un Squelette je semble Je n’ai plus que les os, un Squelette je semble

Poètes D'hier

« Article précédent

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Vertuchou 94 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine