Magazine Politique

Affaire Benalla mensonge d’Etat

Publié le 31 juillet 2018 par Pslys

L’affaire Benalla-Macron est un mensonge d’Etat. Nous sommes face à un pouvoir qui ment, et qui cherche à protéger un système au plus haut niveau de l’Etat.
Le 1er mai, l’affaire Benalla n’est encore qu’un fait divers, mais le 2 mai, elle devient une affaire d’Etat, « parce que le pouvoir sait, parce que le pouvoir cache, parce que depuis jeudi dernier, le pouvoir ment », comme l’a affirmé le Premier secrétaire.
Depuis, le travail de la Commission d’enquête à l’Assemblée nationale n’a eu de cesse d’être entravé par la majorité présidentielle, refusant par exemple d’auditionner plusieurs proches du chef de l’Etat dont les noms ont été cités dans l’affaire. De nombreuses incohérences, mais surtout des mensonges, font apparaitre de graves zones d’ombre dans le rôle d’A. Benalla et plus largement dans l’organisation du Cabinet du président de la République.

Aujourd’hui, nous n’avons d’autres choix que cette arme constitutionnelle, le dépôt d’une motion de censure, pour alerter nos concitoyennes et concitoyens, pour dire et redire que l’affaire Benalla n’est pas un simple fait divers, ni une « tempête dans un verre d’eau ».

Il y a un an Emmanuel Macron prétendait mettre l’exemplarité au coeur de la République. Attaques contre les médias, affaiblissement du Parlement, mépris des corps intermédiaires : aujourd’hui, il cède à la tentation d’un pouvoir personnel aux accents populistes.

Face à cela, nous allons proposer une autre façon de concevoir le pouvoir pour mieux le rendre collaboratif, participatif et que l’équilibre des pouvoirs ne soit pas simplement un voeu mais une réalité.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pslys 98 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines