Magazine Échecs

Championnat du monde d’échecs : la Tunisie boycotte Israël

Publié le 02 août 2018 par Chess & Strategy @Chess_Strategy

Désignée pour accueillir le Championnat du monde des échecs des écoles en 2019, la Tunisie refuse d’accorder un visa à une fillette israélienne de sept ans.

Liel Levitan, championne d’Europe des échecs

Pour la troisième fois en l’espace de quelques mois, la Tunisie est réprimandée pour ses positions, claires, pro-palestiniennes et anti-israéliennes. La Tunisie refuse l’entrée à Liel Levitan, championne d’Europe des échecs pour les championnats du monde 2019.

L’écolière israélienne, championne d’Europe en titre d’échecs des scolaires, risque de ne pas être en mesure de pouvoir réaliser son rêve de décrocher le titre mondial en raison du refus de la Tunisie, pays hôte du Championnat du monde, d’autoriser la participation d’Israéliens.

Nous apprenons avec satisfaction que la Fédération Internationale des Echecs a indiqué que la Tunisie se verrait sanctionnée si elle n’accordait pas de visa à Liel Levitan en vue de la compétition.

La Fédération Internationale des Échecs a réagi et a annoncé que l’organisation prendra les mesures nécessaires pour faire pression sur la Tunisie afin de permettre l’entrée de tous les participants.

« Nous avons demandé une explication urgente à la Fédération tunisienne des échecs », a indiqué Polina Tsedenova, responsable administrative de la FIDE depuis 20 ans.

« Nous leur envoyons également une lettre séparée demandant une confirmation écrite assurant que le Championnat du monde des écoles 2019, qui doit avoir lieu en Tunisie, verra la participation de toutes les nationalités. Ce n’est qu’après que l’organisation du tournoi sera confirmée pour eux. »

Liel Levitan, championne d’Europe des échecs

Qui est Liel Levitan ?

Liel Levitan joue aux échecs depuis l’âge de 4 ans. Liel a remporté plusieurs compétitions dont le championnat d’Israël pour enfants de moins de 6 ans. “Mon rêve est d’être championne du monde”, a-t-elle confié la semaine dernière à la télévision israélienne après sa victoire au Championnat d’Europe.

Malheureusement, ce n’est pas la première fois que la Tunisie met des bâtons dans les roues de compétiteurs israéliens.

Début avril 2018, un tribunal de Tunis a interdit à quatre athlètes israéliens de participer aux championnats du monde juniors de taekwondo après le dépôt d'une plainte "en urgence" d'un groupe de militants opposés à la normalisation des relations avec Israël. Par ailleurs, la Fédération internationale de judo (FIJ) a annoncé vendredi qu’elle suspendait deux tournois organisés aux Emirats Arabes Unis et en Tunisie, ces deux pays refusant de garantir que les sportifs israéliens puissent y concourir avec leur drapeau et hymne.

Pour en savoir plus : I24 News


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chess & Strategy 4330240 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazines