Magazine Médias

Ready Player One (Ciné)

Publié le 09 août 2018 par Bigreblog

Bonjour la blogo!

Retour sur un article ciné ajd, et un film sorti cette année dont pas mal de gens a parlé, en bien, en mal, mais surtout en mal.

Je vous propose donc ma review personnelle de Ready Player One, en espérant vous convaincre encore plus! Et je ne spoile rien!

😉

Dans un futur plus ou moins lointain, la Terre est surpeuplée. Pour ne pas sombrer dans l’ennui et la dépression, les humains se réfugient donc plusieurs fois par jour dans l’Oasis, un monde virtuel dans lequel ils peuvent évoluer, obtenir de l’argent et des accessoires. Wade, qui se fait appeler Parzival dans l’Oasis, n’a qu’un but: parvenir à obtenir les trois Easter Eggs caché dans le monde virtuel, et qui donnent au gagnant le titre de propriété de celui-ci… Mais évidemment, il ne va pas se faire que des amis…

Ready Player One (Ciné)

(Oui, ce résumé a été très compliqué à pondre. Sorry.

😛
)

Steven Spielberg a beau être un monument du cinéma, respecté par tous, il lui arrive parfois de faire de la merde. The BFG en tête, que j’ai détesté. Ici, il est arrivé à se mettre à dos la grande partie de la communauté qu’il voulait pourtant se mettre en poche, les Nerds.

Car Ready Player One est en effet plein de références à la pop-culture. Dans la bande-annonce, on nous en montrait déjà deux: Iron Giant, l’un de mes films préférés pendant mon enfance; et Back to the Future, dont on ne dira rien parce que

❤
. Il y en a plein d’autres, tellement nombreuses que cela ne sert à rien d’essayer de les dénombrer.

En cela, j’ai quand même apprécié le scénario, nostalgique des années 80-90 aussi dans le look de l’Oasis. Ça m’a rappelé de bons souvenirs, dirons-nous ainsi.

Mais pour le reste du texte, on repassera. D’abord, il y a un manque cruel de personnages « adultes » dans ce film. Les personnages principaux sont tous en fin d’adolescence, et les quatre seuls adultes du truc sont à peine exploités… En cela, Steven a mal joué le coup. En voulant trop cibler son public, il en a perdu la plus grosse partie. Car malheureusement pour lui, RPO aurait mieux fonctionné sur ceux de ma génération, les adultes nés entre 1980 et 1995… Là, trop de jeunisme tue le jeunisme.

Les motivations de certains de ces personnages principaux sont d’ailleurs vraiment mal amenées, ce qui donne des gens en mousse. Et leur charisme n’est pas vraiment encore développé non plus.

Bref, niveau scénario et casting, on fait un flop total.

Ce qui rattrape un tant soit peu le schmilblick? Le visuel. Car pour cela, RPO a tapé en plein dans le mille. L’Oasis est magnifique, plein de couleurs, de références là encore, de jeux plus passionnants les uns que les autres… Pour ça, je serais presque capable de pardonner. Presque.

😉

Parlons acteurs.

Tye Sheridan, déjà vu en nouveau Cyclops dans X-Men Apocalypse, incarne donc Wade, le héros vachement mieux dans sa version virtuelle. XD

Olivia Cooke incarne elle Art3mis/Sam, alliée de Wade et, après, totale débile… C’est con, elle commençait bien.

😡

Ready Player One Aech voiced by LENA WAITHE, Parzival voiced by TYE SHERIDAN, and Art3mis voiced by OLIVIA COOKE

Ils sont rejoints par Lena Waithe et Win Morisaki en joueurs ados; et par Ben Mendelsohn et Hannah John-Kamen en grands méchants, Nolan Sorrento et F’Nale Zandor.

(Personnages très peu exploités, surtout quand Ben a l’air de se marrer autant. (Plus que dans Rogue One en tout cas) XD )

Me reste à citer les deux créateurs de l’Oasis, entraperçus çà et là, James Halliday et Ogden Morrow, incarnés par les toujours géniaux Mark Rylance et Simon Pegg. Tous deux Américains pour le coup (malgré leur nationalité britannique donc); tous deux nerds comme on l’attend d’eux; et tous deux…….super mal exploités. Voilààààà!

😥

Bref, Ready Player One est magnifique visuellement parlant, mais a perdu tous ses points en ciblant le mauvais public. Dommage…

:/

Note: 5,5/10 (scénario: 4/10jeu: 5/10 (merci les gens au-dessus de 25 ans de sauver un peu le bateau qui coule)BO: 6/10 (très TRON par moments)sci-fi: 7/10 (eeeeet encore un bon sujet traité comme de la merde!))

Ready Player One (Ciné)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bigreblog 1726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte