Magazine Santé

TRANSITION et TRANSFERT : D’un hôpital à l’autre, chaque information compte

Publié le 13 août 2018 par Santelog @santelog



Une bonne transmission des données d’un établissement à l’autre et d’une équipe à l’autre, peut améliorer les résultats des patients.

Les patients sujets à transfert inter-hospitalier sont, dans la plupart des cas, à vulnérabilité élevée. Une communication incomplète des dossiers entre établissements peut entraîner des conséquences sévères sur la qualité des soins aux patients et sur les taux de survie. Cette équipe de l'University of Minnesota sensibilise au risque de mauvaise communication lors des transferts de patients entre hôpitaux et montre comment une bonne transmission des données d’un établissement à l’autre et d’une équipe à l’autre, peut améliorer les résultats des patients.

Aux seuls Etats-Unis, c’est chaque année plus d’1 million de patients transférés, d’un établissement à l’autre. Un processus difficile tant pour les hôpitaux que pour les patients. La qualité des protocoles de transmission d’information impacte directement la continuité des soins et…des diagnostics lors du transfert.

Les chercheurs de l'Université du Minnesota ont mené cette analyse des données de plus de 180.000 patients dans 5 états des Etats-Unis, transférés dans 473 établissements, et sur une période de 3 ans. L’analyse révèle tout d’abord la perte énorme d’informations et les changements incongrus dans le diagnostic, d’un établissement à l’autre. Les chercheurs constatent, précisément, que :

  • Une discordance dans les diagnostics s'est produite dans 85,5% des cas,
  • 73% des patients ont reçu un nouveau diagnostic après leur transfert,
  • 47% des patients ont perdu (!) leur diagnostic voire leur dossier électronique ;
  • En revanche, lorsque les 2 hôpitaux ont le même système et les mêmes logiciels de gestion des données et dossiers patients, les transferts s’effectuent avec un meilleur échange de l’information, un taux plus faible de perte d'information et, en fin de compte, un risque de décès réduit.
  • La discordance diagnostique s’avère associée à une augmentation de la mortalité des patients hospitalisés de 11%.

La discordance diagnostique, en particulier, est fréquente en cas de transfert inter-hospitalier et peut entrainer des conséquences bien évidemment sévères pour le patient, dont le décès. L'adoption de protocoles ou de logiciels de transfert des données patients s’avère associée à une amélioration significative des résultats pour les patients.

Chez ce sous-groupe de patients, à risque très élevé de complications, le transfert interhospitalier est une étape très sensible durant laquelle la capacité de 2 établissements à communiquer est quasiment vitale.

Source: Journal of General Internal Medicine 29 May 2018 Diagnostic Discordance,Health Information Exchange, and Inter-Hospital Transfer Outcomes: a Population Study

Plus sur Espace Pro Blog

Équipe de rédaction Santélog Août 13, 2018Rédaction Santé log




Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine