Magazine Bons plans

Requiem pour le roi. Mémoires de Louis II de Bavière,un roman de Véronique Bergen.

Publié le 15 août 2018 par Luc Roger @munichandco

Requiem pour le roi. Mémoires de Louis II de Bavière,un roman de Véronique Bergen.

Vêtu de ma pelisse de castor, je contemple les jeunes dieux qui offrent leur nudité à mes regards. Mes yeux ne caressent pas les corps, ils les brûlent.

Au fil de douze parties d'échecs sur fond de fin des Empires, Véronique Bergen enregistre la déposition et la mise à mort d'un Roi-Lune perdu en ses songes.

Un roi qui assiste à l'agonie des monarchies. Un roi qui fait du refuge dans l'imaginaire le seul lieu où vivre. Ame-soeur de sa cousine Elisabeth d'Autriche, dite " Sissi ", protecteur de Wagner, bâtisseur de châteaux où l'onirisme des contes de fées le dispute au kitsch, Louis II de Bavière n'a cessé d'être déchiré entre une impossible incarnation du principe dynastique et des transports érotiques qui l'abîment- dans l'angoisse.

A travers la mise " échec et mat " d'un monarque qui régna dans le seul but de s'évader de son siècle, c'est la fin d'une époque qui se voit interrogée.

Comment venir à bout du conflit entre la charge d'une fonction royale et l'avidité de corps masculins ? Esthétisme, pacifisme, théâtre et musique ont été les planches de salut de cet ultime roi qui comprit très tôt que la scène de l'Histoire chassait les têtes couronnées, que la Prusse s'apprêtait à faire basculer l'Allemagne dans la musique de l'acier et des bombes, et que le règne de l'argent se verrait intronisé.

Véronique Bergen est Belge. Auteure prolixe et remarquée de Kaspar Hauser ou la phrase préférée du vent (Denoël), de Jean Genet. Entre mythe et réalité (De Boeck), de L'ontologie de Gilles Deleuze (L'Harmattan), de Résistance philosophique (PUF, 2009) et de Luchino Visconti. Les promesses du crépuscule, Ed. Impressions nouvelles, 2017. Pour une liste plus complète de ses oeuvres, voir l'article Véronique Bergen sur Wikipédia,

Véronique Bergen à propos de son livre, extraits d'interviews.

[...] Dans la figure de Louis II de Bavière, son expérimentation de vies alternatives, ses déports et envols dans les micro-mondes de la musique, de l'érotisme, des châteaux se plaçaient sous le signe d'un irrépressible sursaut pour ne pas périr sous le coup d'une réalité historico-existentielle qui l'asphyxiait. Louis II est un opéra à lui seul. Une pluralité de créatures féminines, angéliques, animales, d'éléments naturels règne en lui : au-delà du " Je est un autre ", il se compose d'une foule d'êtres, il est un expert des passages, il est dysphorique, il cherche une issue hors de l'assignation à une identité royale, masculine qui brime ses tribus. [...]

[...] Lorsque j'ai vu, pour la première fois, Helmut Berger dans Les Damnés, dans Ludwig aussi, ce fut pour moi une révélation, un volcan sensoriel, esthétique, physique. Son interprétation de Louis II de Bavière dans Ludwig a également catalysé mon désir d'écrire une fiction, sur le " roi lune ", intitulée Requiem pour le roi. [...]


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Luc Roger 35935 partages Voir son profil
Voir son blog