Magazine Analyses graphiques

De retour ici, pas vraiment par hasard !

Publié le 15 août 2018 par Loïc Abadie

Bonjour, me voici de retour sur tropicalbear après plusieurs années d'absence...le temps que le cycle haussier et de croissance commencé en Europe après la petite crise de 2012 arrive à maturité.
Je n'ai évidemment pas laissé tombé la bourse pendant ce temps et en ai profité pour faire quelques bonnes affaires et rédiger de nombreux articles sur objectifeco.
Mais je pense que maintenant le moment de revenir aux fondamentaux de tropicalbear (le suivi de la prochaine étape de la crise déflationniste) est arrivé ou tout du moins se rapproche sérieusement.
L'histoire bégaie mais ne se répète pas aurait dit Karl Marx (une des très rares phrases sensées qu'il aurait prononcées au milieu d'un océan d'utopies collectivistes et constructivistes désastreuses).
Donc elle bégaie en répétant les excès de 2007 en plus fort.
Les valorisations des actions US sont de nouveau au plus haut, plus qu'en 2007, que ce soit en termes de ratio capitalisation / PIB que de ratio de Schiller (rapport cours / bénéfices ajusté des effets de cycle) :

De retour ici, pas vraiment par hasard !

Lien vers l'article complet

Et l' endettement mondial pulvérise tous les records précédents :

De retour ici, pas vraiment par hasard !

Dans cet océan de dettes et de bulles d'actifs il manque juste un détonateur pour lancer l'implosion de la bulle. Il n'est pas difficile à trouver en fait : la hausse des taux US, initiée fin 2017 commence déjà à assécher les liquidités qui sont rapatriées aux USA depuis le reste du monde (Europe compris), et depuis quelques mois, seuls les marchés américains parviennent encore à progresser dans ce contexte.
Je n'ai pas encore, contrairement à 2007, de signaux clairs d'entrée en récession, mais nous n'en sommes plus très loin, puisque seuls 27 petits points de base séparent la courbe des taux ci-dessous de la barre noire du zéro et de l'inversion franche qui marquerait l'alerte proprement dite :

De retour ici, pas vraiment par hasard !


Dans un prochain article, nous verrons pourquoi l'histoire devrait bégayer et non se répéter, à savoir que je pense que la prochaine crise qui se profile à l'horizon devrait être d'un tout autre niveau que ce à quoi nous avons assisté en 2008-2009. Faire partie des futures victimes n'étant pas une fatalité !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Loïc Abadie 414 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte