Magazine Société

Miradie, d'Anne-Frédérique Rochat

Publié le 15 août 2018 par Francisrichard
Miradie, d'Anne-Frédérique Rochat

Car elle ne connaissait rien de plus beau que cette illusion, féroce et enivrante, d'être liée à quelqu'un.

Miradie, la quarantaine, célibataire, fait bien partie du monde romanesque d'Anne-Frédérique Rochat: c'est quelqu'une d'ordinaire qui pourrait appartenir au quotidien de tout un chacun et qui mène une existence routinière, sans éclats.

Miradie est réceptionniste à l'Hôtel du Canier où descendent des hommes d'affaires. Cet hôtel a dû être pimpant mais il va à vau-l'eau. Le gérant est inexistant et c'est donc Miradie qui, derrière son comptoir, gère les doléances des clients fâchés.

La tante de Mira, Sylvanna, est une célibataire endurcie. Son ton aigre est la manifestation de son mauvais caractère, du moins en apparence. C'est elle qui l'a élevée après la disparition de ses parents. Elle agace Mira, mais Mira l'aime beaucoup.

Sinon, dans sa vie, elle n'a qu'un ami, Patrice, Patou, qu'elle a connu au jardin d'enfant. Elle l'aime aussi beaucoup, comme lui aussi l'aime beaucoup: ils s'aiment comme frère et soeur, ce qui ne les empêche pas, parfois, d'être jaloux l'un de l'autre.

Miradie est en quête de l'âme soeur tout en craignant de rompre son train-train quotidien. Aussi, si elle ne se ronge pas les ongles, est-elle tourmentée: Sa peau, jour après jour, semblait s'affiner, et la chair de poule beaucoup plus facilement lui venait...

Elle croit avoir trouvé cette âme soeur en un client de l'hôtel: ils se sont rencontrés de façon originale puisque, bien qu'arachnophobe, elle lui a rendu un sacré service en le débarrassant d'une affreuse araignée qui se trouvait dans sa chambre.

Leur liaison est-elle une illusion, féroce et enivrante? En tout cas, elle bouleverse sa vie sans relief et, pendant longtemps, sans homme dans son lit. Quoi qu'il en soit, n'aura-t-elle pas au moins connu des instants où elle ne s'appartenait plus?   

Francis Richard

Miradie, Anne-Frédérique Rochat, 192 pages, Éditions Luce Wilquin (sortie le 16 août 2018)

Romans précédents chez la même éditrice:

Accident de personne (2012)

Le sous-bois (2013)

A l'abri des regards (2014)

Le chant du canari (2015)

L'autre Edgar (2016)

La ferme (vue de nuit) (2017)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Francisrichard 12008 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine