Magazine Culture

Critiques Séries : Orange is the New Black. Saison 6. Episodes 2 et 3.

Publié le 17 août 2018 par Delromainzika @cabreakingnews

Orange is the New Black // Saison 6. Episodes 2 et 3. Sh*tstorm Coming / Look Out For Number One.


Orange is the New Black n’est pas ma plus grande histoire d’amour avec Netflix mais Jenji Kohan est connue pour partir en live dès qu’elle a une série à succès entre les mains. On avait déjà pu le voir avec Weeds il y a de ça quelques années. Dès qu’il y a des changements qui sont opérés, ils ne sont pas toujours bons et pourtant, alors que la saison 7 devrait probablement être la dernière, Orange is the New Black a su se renouveler cette année. C’est en tout cas ce que j’ai retenu du premier épisode. Mais « Sh*tstorm Coming » laisse la série replonger dans ses travers. Les enjeux de Orange is the New Black n’ont jamais été aussi hauts qu’ils n’ont été présents maintenant. Alors que l’enquête du FBI sur le soulèvement à Litchfield continue, tous les mots que ces femmes disent pourrait alors sceller leur destin ou celui de leurs anciennes codétenues. Parfois tout est fait dans un but, comme quand Gloria utilise Blanca afin de faire retomber le tout sur Maria, mais à d’autres moments ce n’est pas vraiment le cas. Mais l’on passe la plupart du temps de cet épisode à suivre Caputo qui tente de bander à nouveau. Sincèrement ? Est-ce que Caputo a déjà été un bon personnage dans Orange is the New Black ? Non. Cela a toujours été le beauf / loser que l’on a tous envie de détester.

Son intérêt dans Orange is the New Black était encore présent à Litchfield mais la série tombe encore une fois ici dans tout un tas de pièges qui ne vont pas vraiment nous aider à aller de l’avant. Je dirais que c’est l’un des personnages dont la créatrice n’a pas su se séparer mais dont elle aurait dû se séparer au moins une saison plus tôt. Et bien que je comprend que les scénaristes soient plus intéressés en Caputo que je ne le suis, sauf que le personnage n’a plus rien à raconter à part des histoires de bite et sincèrement, cela commence à devenir un peu long. Par rapport au reste des intrigues de la saison, je dirais que c’est ce qu’il y a de plus médiocre ici. Surtout à ce stade de la saison. Cindy de son côté est au coeur de l’enquête du FBI, ce qui permet de se concentrer un peu sur d’autres choses un peu plus intéressantes mais là aussi la série se perd par moment et c’est dommage. Du coup, c’est Piper qui ressort vainqueur de cet épisode alors que ce n’est pas vraiment le personnage avec lequel j’ai le plus envie de passer du temps. Mais je suis forcé de constater le contraire ici. Avec « Look Out for Number », Orange is the New Black tente de sauver sa peau en tentant de nous faire oublier ce qui s’est passé dans l’épisode précédent et c’est un peu plus réjouissant.

Je ne suis pas fan de l’astuce narrative qui conduit les personnages à ne passe discuter entre eux où une seule conversation pourrait sauver toute la relation. Mais étrangement, l’astuce narrative prend un sens et un intérêt dans cet épisode, ce qui permet de passer un bon moment sans trop réfléchir. Les erreurs que Orange is the New Black peut faire ici et là permettent de rappeler aussi ce que la série sait faire de bien quand elle le veut. Cet épisode permet à l’histoire de la série d’évoluer, notamment du point de vue de Piper qui est devenue sans trop savoir comment et/ou pourquoi l’un de mes personnages préférés de Orange is the New Black. Elle avait perdu son intérêt mais avec Alex dans les parages, la série sait trouver une façon de s’amuser. Toute l’enquête sur la mort de Piscatella est là aussi un choix narratif intéressant mais je dirais que Orange is the New Black ne sait pas toujours comment rendre le tout suffisamment palpitant. Mais des efforts sont faits et l’on retrouve dans cet épisode un peu plus de l’énergie développée dans le premier épisode de la saison ce qui est effectivement rassurant. Mais la série reste frustrante à de nombreuses reprises alors qu’elle nous lance des idées mais ne semble jamais vraiment aller jusqu’au bout et c’est justement ça le problème actuel de la série.

Note : 4.5/10 et 6.5/10. En bref, dans de multiples tentatives, la série tente de se renouveler mais le chemin n’est pas toujours pavé de bonnes intentions.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte