Magazine France

589ème semaine politique: l'incroyable plan de com' du président des riches

Publié le 18 août 2018 par Juan

  589ème semaine politique: l'incroyable plan de com' du président des riches

Les vacances présidentielles battent leur plein et l'opération de com' apparait telle qu'elle est, comme souvent, immense et indécente. La torpeur estivale permet à la Macronista de truster le terrain de la communication. Entre publi-journalistes et trolls activistes, la situation est idéale. 


La plus grande difficulté est de faire croire que l'on bosse alors que c'est faux. Aucun projet de loi à préparer ni aucune loi à faire voter; nombre d'administrations sont en congé annuel. Les émissions d'actualité sont en sommeil. Bref, la France médiatique et politique est au rythme des vacancesr. L'exercice est facile car il n'y a qu'à parader et la planète média mord à l'hameçon trop facilement. Il y a là un boulevard, les Français ont la tête ailleurs, ils sont réceptifs. On leur martèle qu'il faut décompresser.
Les esprits au repos sont prêts à recevoir la parole présidentielle.
Le couple royal
589ème semaine politique: l'incroyable plan de com' du président des riches "Parfois, les gens attendent plusieurs heures dans l'espoir d'échanger quelques mots." Poids des mots, choc des photos, ce commentaire sirupeux émane de Paris Match. Mais toute la presse, même la plus "sérieuse" semble prise d'un virus bien connu. Pour le Parti Médiatique, chaque édition quotidienne est l'occasion d'un "point Monarque", comme il y a le point "météo", le point "bouchons de circulation", ou le point "vacances dans nos terroirs."
589ème semaine politique: l'incroyable plan de com' du président des riches Les vacances discrètes du jeune monarque sont bizarrement parsemées de photos prétendument officieuses et spontanées. Le président des ultra-riches a eu du mal à se trouver un logis, pauvre roi. Bruno Jeudy, publi-journaliste, ose écrire que ce n'est "pas facile, pour un président, de se loger en vacances" (sic!). " Les Macron ont dû patienter un an avant de s’installer à Brégançon. Le temps que soient effectués des travaux de première urgence : la réinstallation des lignes téléphoniques sécurisées et la réfection des cuisines !" Les quelques millions de Français qui ne partent nulle part cet été en vacances, comme chaque année, seront ravis de l'apprendre.
La lecture de la presse estivale donne parfois la nausée.
589ème semaine politique: l'incroyable plan de com' du président des riches On met évidemment en scène la rencontre avec un jeune garçon, on montre "madame" en jet-ski ou en vélo électrique, ou encore le couple royal à un "pot de l'amitié" à Bormes-les-Mimosas. On fait écrire par quelques naïfs que "les rares photos des vacances d'Emmanuel Macron ont toutes été prises par des amateurs" (sic!) le jour même où le couple pose devant des reporters lors d'une visite d'exposition dans les parages. Autre improvisation, un "bain de foule" est "prévu" samedi 18 août près de Brégançon, dixit une chaîne d'information.
Dominique Jacovides, le photographe de l'agence Bestimage, n'est jamais loin pour mitrailler le couple présidentiel dès qu'il sort de son "Elysée d'été": Brigitte sur un vélo, Brigitte et Emmanuel avec des campeurs, Emmanuel devant le musée, Emmanuel avec la "foule".
Bestimage s'occupe de tout.
589ème semaine politique: l'incroyable plan de com' du président des riches Cette presse aux ordres, cette presse qui multiplie ces publi-reportages dégoulinants, cette presse hallucinante à lire, n'est pourtant pas en reste pour fustiger le Média.
Quand il s'agit de donner des leçons, elle est là.
L'entreprise fondée en début d'année comme une alternative de plus au Parti Médiatique se déchire bêtement et publiquement pendant l'été à cause d'une inévitable crise de moyens. On accuse l'ancienne patronne qui a filé aider la campagne européenne des insoumis d'avoir été payée pour ses 6 ou 9 mois au Media (sic!). On accuse la nouvelle directrice qui prend ses fonctions, dans la douleur, dans quelques jours, d'avoir décidé de tout alors qu'elle n'a accès à rien. Mais journalistes godillots et trolls macronistes, les mêmes qui relaient sans critique, ni recul, les communiqués de presse élyséens à la gloire du jeune monarque et son épouse en "vacances studieuses mais méritées", donnent des leçons de journalisme indépendant et de bonne gestion.
Qu'ils sont drôles. 
589ème semaine politique: l'incroyable plan de com' du président des riches
Sur les réseaux sociaux, les trolls recopient les éléments de langage présidentiel avec la régularité d'une Pravda numérique: deux tiers de louanges ou d'arguments vomitifs, un tiers d'attaques pour l'essentiel concentrées sur les insoumis ou le Media ou les deux. Certains, comme Thierry Cabarrus, ex-supporteur béat de François Hollande, sont plus gênants que d'autres quand il suggèrent aux ONG d'aller déposer les migrants dans les camps d'esclaves de Libye (*). D'autres, comme ce "Petit Caporal", se moquent de la députée Obono avec un humour ouvertement raciste à l'occasion de l'université d'été des insoumis.
Ou bien ils justifient la non-revalorisation du RSA, une poignée de semaines avant l'annonce tant attendue du fameux "plan pauvreté". Sur un an, l'inflation est de 2,3%, un niveau inégalé depuis des années, quand les salaires n'ont progressé que de 1,5% (dans les entreprises de 10 salariés ou plus du secteur privé) et le point d'indice gelé dans la fonction publique.
Les ministres en surchauffe
589ème semaine politique: l'incroyable plan de com' du président des richesLa quasi-totalité des ministres et quelques figures de l'Assemblée sont mobilisés pour cette Blitzkrieg estivale.
Agnès Buzyn est évidemment sur le pont. Nombre de structures hospitalières à bout se sont effondré à cause des épisodes de canicule: certains services voire établissement ferment, faute de personnel (comme à Saint Vallier, à Vannes-Auvray, à Beaufort, au Mans, à Blanc dans le Val-de-Loire, à La Réole en Gironde), d'autres sont en grève (comme à Vierzon). Les services d'urgence ne vont pas mieux, bien au contraire. "Nos équipes d'urgence en charge et en responsabilité du plus grand département touristique de France, travaillent la peur au ventre et n'ont jamais vécu à ce point ce sentiment d'impuissance, de débordement et de limites permanentes." explique le docteur  Vincent Carret, urgentiste, le 14 août 2018. "Non, tout ne va pas bien aux urgences et au Samu cet été".
589ème semaine politique: l'incroyable plan de com' du président des richesLa ministre de la santé n'en a cure, elle stresse  sur les victimes des chaleurs et les mauvais reportages à la télévision.Mi-août, elle a le sourire bien voyant sur les publi-reportages du Parti Médiatique. Le bilan des décès de la canicule n'est pas communiqué, pas de drame, tout va bien.
Sur le site de l'Association des Médecins Urgentistes de France, la carte des risques psychosociaux dans les services d’urgences et les SAMU est pourtant édifiante. Le décalage avec la communication lénifiante et "tout-sourire" de la ministre devient indécent.
Son collègue de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer abuse du même procédé - il parade dans les centres de loisirs pour occuper les esprits loin du fiasco de Parcoursup. A deux semaines de la rentrée scolaire, plus de 60 000 étudiants n'ont pas d'affectation. Blanquer sort son va-tout, indemniser des étudiants pour qu'ils partent plus loin. La sous-ministre en charge de l'enseignement supérieur, Frédérique Vidal, déroule quelques mensonges pour mieux accuser les élèves: 50 000, parmi les 66 000 élèves en attente d'affectation, seraient "inactifs" sur cette plateforme. 
Le porte-flingue macroniste Benjamin Griveaux, lui, n'a attendu qu'un weekend pour se faire photographier pour un publi-reportage dans Paris Match, puis, une semaine plus tard, voici un entretien dans Var-Matin et Nice-Matin pour dénoncer les "conservatismes". Griveaux fait évidemment silence sur la "flat tax"qui économise quelques milliards d'euros d'impôts sur les revenus financiers, la suppression de l'ISF, ou la réduction du droit d'asile. La "révolution" que Griveaux prône ressemble à la Restauration de 1815.
589ème semaine politique: l'incroyable plan de com' du président des riches Autre porte-flingue, la députée Aurore Bergé pose avec des chats dans Paris Match, avec cette formule qu'elle tweete aussitôt: "la manière dont on traite les animaux reflète le niveau d'une société." Elle voudrait autoriser les animaux dans l'enceinte de l'Assemblée. C'est gentil. L'humoriste Guillaume Meurice lui rappelle qu'elle aurait pu commencer par voter POUR et non pas CONTRE l'interdiction du broyage des poussins ou de castration des porcelets lors du vote de la loi Alimentation.
La Macronista, cet ensemble d'élus expérimentés ou novices, de castors fidèles et de jeunes arrivistes n'ose assumer publiquement la réalité de ses actes, de ses votes, de ses décisions. Elle embrouille le chaland avec sa novlangue souvent technique, parfois bisounours, pour masquer la réalité.C'est cela qui la rend aussi odieuse que les outrances de l'extrême droite fascisante dont elle emprunte le programme migratoire ou la droite furibarde dont elle conserve les arguments économiques.
"Triste réalité"
589ème semaine politique: l'incroyable plan de com' du président des richesParfois la réalité met pourtant à mal la communication gouvernementale. L'épisode "Glyphosate" a ridiculisé une fois de plus Nicolas Hulot et son impuissance. Fallait-il rire ou pleure en écoutant Hulot brasser le vent en exhortant au sursaut contre le pesticide qu'il venait d'autoriser pour trois années encore ? Le jardinier en phase terminale de cancer qui vient l'emporter contre Monsanto a utilisé le Round-Up pendant... deux ans seulement.
Le second épisode de la série "Aquarius" fut également cocasse. Il fallut une rencontre téléphonique au sommet de plusieurs Etats européens, dont la France bien sûr, pour décider de comment se répartir 141 migrants rescapés des camps d'esclaves libyens. Oubliera-t-on le Code de la Honte qui facilite l'enfermement des familles et la réduction du droit d'asile ?
Que dire que l'inutile secrétaire d’État Brune Poirson ? Elle s'indigne de la pollution, elle tweete, elle tweete, elle tweete même ses goûts littéraires aux Editions Actes Sud, propriété de sa collègue ministre de la Culture, laquelle est épinglée par la presse pour son évasion fiscale.  
Brune Poirson a oublié qu'elle était ministre, le gazon de son ministère est plus utile qu'elle pour la planète.
Plus grave, Florence Parly ministre des Armées, évoque l'utopie d'un monde sans soldats (avec des drones ?), et prépare "la guerre dans le Cosmos" (sans blague)... tandis qu'une frappe aérienne des forces alliées aux Saoudiens tue quarante enfants. La France vend toujours des armes aux islamistes saoudiens qui, en retour, font la guerre au Yémen contre la population civile.
Plus sérieuse également, l'affaire Benalla n'a pas fini de livrer ses secrets. On cherche encore son coffre-fort, bizarrement "évacué" d'un appartement que l'ancien garde du corps de Macron ne pouvait ouvrir le jour de la perquisition. L'une des victimes de se confie à la presse et accuse Vincent Crase de l'avoir frappé. Car cette affaire de barbouzes a cet autre volet, l'énième légitimation des violences policières. On ne reproche à ces barbouzes de l'Elysée pas tant d'avoir frappé que d'avoir usurpé leur appartenance aux forces de l'ordre. Quand à "l'ONG" qui s'est amusé à ficher quelques milliers d'activistes sur Twitter, quelques curieux dévoilent peu à peu les dessous de cet espionnage numérique. La CNIL s'est saisie du sujet.
Il est illégal de ficher les gens en fonction de leur opinion politique sans leur consentement, même quand ces opinions sont publiquement exprimées. Et même les CGU de Twitter sont explicites à ce sujet, n'en déplaisent à quelques esprits embrumés par la révolution numérique.
Plus bête, la privatisation de quelques joyaux monopolistiques de la République que Macron a décidé de vendre pour mieux maquiller ses comptes publics, réduire le déficit budgétaire sans augmenter les impôts ni réduire les dépenses publiques. Aéroports de Paris, "ADP", est le prochain sur les rangs. Trois fonds, dont deux étrangers, comptent leurs billets pour rafler nos aéroports parisiens, une activité ultra-rentable et sans réelle concurrence.
La stratégie macroniste est d'abord financière.
Qui en doutait ?
589ème semaine politique: l'incroyable plan de com' du président des riches
Ami(e) macroniste, assume.
(*) L'homme, effaré sans doute par les réaction indignées devant un tel cynisme, s'est excusé ensuite d'un tweet en expliquant qu'il ne faisait que relayer "cette position car elle est largement développé à droite et à l'extrême droite dans toute l'Europe" et "fermer les yeux sur la tentation égoïste est du déni de réalité". Le castor réalise qu'il est

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Juan 53884 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte