Magazine Santé

HÔPITAL : Décharge contre avis médical c’est risque double de réadmission

Publié le 20 août 2018 par Santelog @santelog



Si peu nombreux sont les patients qui choisissent de sortir contre avis médical, ils sont néanmoins deux fois plus susceptibles, dans le mois qui suit, d'être réadmis à l'hôpital

Dans l'ensemble, 1 à 2% des patients sortent de l’hôpital, contre avis médical. Les patients ayant subi une angioplastie coronaire, ayant subi une crise cardiaque, qui fument ou abusent de l'alcool ou d’autres substances sont les plus susceptibles de ne pas suivre l'avis médical et de sortir de l’hôpital en dépit de l’avis du médecin. Cette étude, présentée dans le Journal of American College of Cardiology (JACC) : Cardiovascular Interventions constate que la sortie de l’hôpital contre avis médical est le meilleur prédicteur d’y retourner dans les 30 jours qui suivent. En particulier, chez les patients victimes de crise cardiaque. Si peu nombreux sont les patients qui choisissent de sortir contre avis médical, ils sont néanmoins deux fois plus susceptibles, dans le mois qui suit, d'être réadmis à l'hôpital

« Ces patients ont un taux très élevé de réadmission et devraient être considérés à haut risque », résume le Dr Mamas A. Mamas, professeur de cardiologie à la Keele University (UK). « La conclusion de nos travaux est la nécessité d'une meilleure compréhension de ces patients qui décident de sortir contre avis médical et de savoir comment intervenir pour leur offrir un meilleur suivi ».

Les chercheurs britanniques ont analysé précisément les résultats de santé et le taux de réadmission de 2.021.104 patients âgés de plus de 18 ans ayant subi une angioplastie coronaire entre 2010 et 2014 puis ayant été renvoyés chez eux contre avis médical. Dans l'ensemble,

  • 0,5% des patients sont sortis contre avis médical pendant la période d'étude ;
  • 17% ont été réadmis dans les 30 jours vs un taux de réadmission de 8,5% chez les patients sortis sur avis médical.

Qui sont ces patients qui sortent contre avis médical ?

  • Ils sont en général plus jeunes, des hommes, plus susceptibles d'être fumeurs, d'abuser de l’alcool et/ou de drogues et d’avoir des revenus peu élevés ;
  • d'avoir été admis un week-end ;
  • de souffrir de nombreuses comorbidités, dont la démence et la maladie rénale.

Des conséquences sévères : chez ces patients, les taux de décès apparaissent 1,5 fois plus élevés, l’incidence d'événements cardiaques majeurs est 3 fois plus élevée et une nouvelle sortie contre avis médical 12 fois plus probable !

Bref, la mise en décharge contre avis médical s’avère le prédicteur le plus fort de réadmissions non planifiée dans les 30 jours. La raison non-cardiaque la plus courante pour la réadmission chez ces patients est la douleur thoracique non spécifique, les causes psychiatriques, dont la dépression, les troubles bipolaires et de l'humeur, la schizophrénie paranoïaque, le trouble schizo-affectif et la psychose. La crise cardiaque est la cause cardiaque la plus fréquente de réadmission chez les deux groupes de patients ici étudiés, cependant, ceux qui sont sortis contre avis médical sont 2 fois plus susceptibles d'être réhospitalisés pour cette raison.

Selon les chercheurs, il existe un réel besoin de solutions sur mesure pour ces patients dont les visites à domicile ou la télémédecine.

Source : JACC : Cardiovascular Interventions 23 July 2018 DOI: 10.1016/j.jcin.2018.03.049 Discharge Against Medical Advice After Percutaneous Coronary Intervention in the United States

Plus autour de l’Hospitalisation

Équipe de rédaction Santélog Août 20, 2018Rédaction Santé log




Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine