Magazine Bons plans

Voeu, un poème signé Louis II de Bavière daté du 26 octobre 1885.

Publié le 20 août 2018 par Luc Roger @munichandco
La revue littéraire bi-mensuelle LE DÉCADENT publia à Paris sa deuxième série de décembre 1887 (n°1) à 1er-15 avril 1889 (n°32). Elle était dirigée  par Anatole Baju et eut entre autres comme illustres collaborateurs Anatole Baju, Général Boulanger,  Norbert Lorédan, Jean Lorrain, Louis II de Bavière,  Jules Renard, Arthur Rimbaud et surtout Paul Verlaine. Certains textes, dont des textes d'Arthur Rimbaud et le texte de Louis II de Bavière sont en fait des faux.
Voeu, un poème signé Louis II de Bavière  daté du 26 octobre 1885.
Le fait même d'attribuer un poème à Louis II dans une revue littéraire de la fin du siècle témoigne de la fascination qu'exerça le roi de Bavière sur les écrivains français, - et notamment sur Verlaine qui lui dédia un poème célèbre -, et de la légende qui se forma en France autour de son auguste personne.  En exergue de ce poème qu'il dédie à Arthur Rimbaud, le roi se dit frère en Baudelaire.
Le roi était certes capable de rédiger en français. On lui connaît des lettres ou des passages de ses journaux intimes. Mais sa connaissance de notre langue ne pouvait lui permettre la rédaction d'un poème décadent ou symboliste. 
Voici une copie de la page de la revue qui reproduit ce poème signé du nom du roi.
Voeu, un poème signé Louis II de Bavière  daté du 26 octobre 1885.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Luc Roger 35935 partages Voir son profil
Voir son blog