Magazine Humanitaire

Commerce des armes : le CICR inquiet du respect insuffisant des engagements pris par les Etats

Publié le 20 août 2018 par Frédéric Joli

Commerce des armes : le CICR inquiet du respect insuffisant des engagements pris par les EtatsS’exprimant aujourd’hui à une réunion des États parties au Traité sur le commerce des armes (TCA) à Tokyo, Helen Durham, directrice du droit international et des politiques humanitaires au CICR, n’a pas caché l’inquiétude de l’institution face à l’écart toujours croissant entre les paroles et les actes s’agissant du commerce mondial des armes. « Le but même du traité est de placer les intérêts humanitaires au premier rang des priorités et de réduire ainsi les souffrances humaines, a-t-elle déclaré. Or, nous sommes inquiets de constater que l’écart ne cesse de se creuser entre les engagements absolus pris par les États en faveur des droits de l’homme et du droit international humanitaire – que ce soit dans le traité ou dans d’autres cadres – et la réalité concrète des transferts d’armes. »

Selon les chiffres de l’Institut international de recherche sur la paix de Stockholm,
• le volume des transferts internationaux des principales armes en 2013 – 2017 était supérieur de 10% à celui de la période 2008 – 2012 ;
• pendant la période 2013 – 2017, le Moyen-Orient a reçu 32% du total mondial des importations d’armes, enregistrant la hausse la plus forte dans ce domaine (une augmentation de 103% au cours des cinq années précédentes).

(Lire la suite sur le site du CICR)

À voir ce film de 2013 ; résumé efficace de la problématique relative à la législation sur les armes.

En savoir plus :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Frédéric Joli 39938 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte