Magazine Cinéma

Aston Martin va fabriquer 25 exemplaires de la DB5 de James Bond – gadgets compris!

Par Jsbg @JSBGblog

aston-martin-james-bond-4232

Vous avez toujours rêvé de vous la jouer façon agent secret, avec permis de tuer, smokings infroissables et bagnoles de rêve bardées de gadgets? Aston Martin a entendu vos prières: le constructeur britannique s’apprête à fabriquer 25 exemplaires de la fameuse DB5 de James Bond.

Apparue pour la première fois dans Goldfinger, le troisième épisode de la série paru en 1964, avec Sean Connery derrière le volant, la 007 mobilea ensuite également figuré dans Opération Tonnerre en 1965, GoldenEye en 1995, Demain ne meurt jamais en 1997, Casino Royale en 2006, Skyfall en 2012 et Spectre en 2015.

Et pour que ses répliques modernes soient conformes à l’original, Aston Martin a fait appel à Chris Corbould, spécialiste des effets spéciaux sur les huit derniers films de James Bond, ce qui lui a d’ailleurs valu un Oscar. Ce Q des temps modernes est chargé de veiller à ce que les voitures soient correctement équipées des mêmes gadgets que dans le film. Pour l’instant, Aston n’a mentionné que les plaques d’immatriculation tournantes. Mais on se réjouit de vérifier que les lances roquettes derrière les phares et surtout le siège passager éjectable soient bien installés.

Ce n’est pas la première fois qu’Aston Martin fait le «coup » de relancer une production de voitures historiques, puisqu’une série de 25 Aston Martin DB4 GT, baptisées « Continuation » et reproduisant à l’identique un modèle de 1959, viennent d’être vendues pour la modique somme de £ 1,5 million pièce. Celles-ci ont été fabriquées par le département « Works » basé à Newport Pagnell, fief historique de la marque, alors que les Aston modernes sortent désormais de la nouvelle usine de Gaydon.

51af8d2969bedd9408000031-960-627
5b7a801c1982d823008b5346-750-500

Le constructeur britannique a flairé le bon filon en surfant sur la tendance – et la cote – des voitures anciennesen « revisitant » son catalogue. Une belle opération de communication, mais mais surtout de rentabilité. Selon l’annonce officielle, la DB5 Goldfinger se veut une série limitée à 25 exemplaires. En réalité, ce seront 28 voitures qui seront assemblées, toutes peintes en Silver Birch, l’emblématique teinte grisée des voitures jamesbondesques. Les trois numéros supplémentaires seront distribués comme suit: la première sera conservée par Aston pour son musée, la deuxième est promise à Eon Productions (la boîte qui détient les droits de la franchise James Bond) et la troisième sera vendue aux enchères au bénéfice d’œuvres caritatives. Ce qui nous amène à parler du tarif: 3 millions d’euros… hors taxes!

Vous pensez que c’est cher? Le temps que vous ayez fini de lire cet article et Aston Martin aura déjà certainement pré-vendu la totalité des exemplaires prévus. Par contre l’histoire ne dit pas ce que les collectionneurs qui ont cassé leur tire-lire pour se payer une vraie DB5 des années soixante pensent de l’opération… Et attention: pour ce prix-là, vous aurez tout juste le loisir d’épater vos amis en faisant joujou avec les gadgets dont la DB5 Goldfinger – c’est son petit nom – est équipée dans votre garage ou à la limite sur circuit. Parce que non, elle ne sera pas homologuée pour la route. La livraison des Aston Martin DB5 Goldfinger débutera fin 2019.

Tout ceci vous paraît un peu trop excentrique? Rassurez-vous, il existe une solution à cent-cinquante balles. Lego vient en effet de commercialiser la même voiture en modèle réduit. Composé de 1’295 pièces, vous aurez en plus le plaisir de la construire vous-même. De quoi casser quelques briques tout en vous prenant pour 007.

– Jorge S. B. Guerreiro

***

À commander chez Aston Martin Geneva, Pegasus Automotive Group, Route de Saint-Cergue 298, 1260 Nyon, Suisse. 

lego-db5-2

La version Lego de l’Aston Martin DB5 Goldfinger

teaserbox_36306582

Tous les gadgets équipant la voiture figurant dans le film de 1964


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jsbg 208570 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte