Magazine Médias

Ocean’s 8 (Ciné)

Publié le 29 août 2018 par Bigreblog

Hello les gens!

Je vous convie à probablement la dernière review cinéma du mois d’aout, bien que, vous le verrez bientôt, je n’ai pas chômé cet été! XD

En attendant, je vous parle aujourd’hui d’un reboot/suite qui, malgré ses défauts, m’a surtout permis de….mater? XD Allez, on parle d’Ocean’s 8!

😀

Et je ne spoile rien!

😉

Debbie Ocean, sœur de Danny, sort de prison après cinq ans derrière les barreaux. Mais plutôt que de se réintégrer à la société, elle décide de mettre sur pied le plus audacieux des casses: braquer le Met gala. Et pour ce faire, elle n’aura besoin que de sept associées…

Ocean’s 8 (Ciné)

J’avoue ne pas vraiment avoir su quoi penser quand le reboot féminin d’Ocean’s 11/12/13 a été annoncé. Je ne suis pas vraiment fan de cette franchise, étonnamment… XD C’est pourtant quand le casting a été annoncé que j’ai décidé d’aller le voir à sa sortie. Et c’est pourtant sur l’autel de ses trois grands frères que ce film sera jugé, car même si je m’ennuie ferme en regardant Rusty, Linus et les autres faire les cons, c’est quand même LA référence de films de casse.

😛

Oh l’ironie… XD

Résultat: Ocean’s 8 est astucieux, très astucieux. Le casse est spectaculaire, certes, mais l’action n’est pas là, préférant les plans fixes et, je l’avoue, parfois TROP fixes. Les filles font les belles, car c’est bien connu, les dames ne foutent pas des gnons (ET DANS QUEL MONDE), et malgré deux ou trois personnages vraiment bien écrits, les autres sont trop peu fouillés que pour qu’ils soient sincères.

Ocean’s 8 (Ciné)

Ceci dit, le casting est parfait et chaque acteur.trice a fait ce qu’il a pu. XD

Du coup, j’enchaine.

Sandra Bullock incarne donc Debbie Ocean, qui fait honneur à son frère sans pourtant l’égaler, et c’est bien dommage. J’espère cependant que, si suite il y a, on verra la fratrie ensemble.

😉

Elle est secondée par, en vrac, Sarah Paulson (géniale mais mieux en vrai); Mindy Kaling; Rihanna qui fait un job superbe (et qu’est-ce qu’elle est belle avec des rondeurs…); la rappeuse Awkwafina ou encore la toujours tordante Anne Hathaway.

Peu d’hommes à noter, pas que je m’en plaigne, mais je les note car je les aime tous les deux d’amour: Richard Armitage (et sa gueule d’aaaaange), et James Corden qui pourrait me vendre de la lessive tellement je l’adore.

Alert! Scene stealer spotted! Alert!

Vous ne rêvez pas, j’ai ressorti la balise qui n’avait plus servi depuis……ouf….probablement plusieurs années.

😀
Mais ici, j’en avais besoin, for reasons.

Car l’équipe de Debbie ne serait pas complète sans les deux dames qui volent chacune de leurs scènes, et qui pourraient sans problème s’offrir un spin-off de couture.

Helena Bonham-Carter d’un côté, qui incarne Rose Weil, couturière de son état, et donc l’accent irlandais est juste parfait. Et elle est parfaite. C’est Helena quoi.

❤

Ocean’s 8 (Ciné)

Et évidemment my Queen, Cate Blanchett, qui s’offre le luxe d’être la femme la plus CA-NON de la planète sans même se forcer. Je l’ai matée comme une fangirl pendant tout le film, et sérieusement, elle est illégale cette bonne femme…

❤
❤
❤

Ouais, trop de cœurs tue les cœurs mais anyway.

❤
❤
❤
❤
❤

Bref, Ocean’s 8 a beaucoup de défauts, mais son casting n’en est pas un.

😉

Note: 7/10 (scénario: 6/10 jeu: 9/10BO: 7/10suite/reboot: 6/10)

Ocean’s 8 (Ciné)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bigreblog 1726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte