Magazine Santé

CANCER du POUMON : Les femmes seront les prochaines grandes victimes

Publié le 05 septembre 2018 par Santelog @santelog



Les taux de mortalité par cancer du poumon chez les femmes pourraient ainsi exploser de plus de 40% d'ici 2030

Précisément, le tabagisme des femmes les rattrape et les taux de mortalité par cancer du poumon chez les femmes pourraient ainsi exploser de plus de 40% d'ici 2030, souligne cette étude épidémiologique de l'Universitat Internacional de Catalunya (Barcelone). Un appel à mieux intégrer dans les politiques de santé publique les facteurs sociaux souvent déterminants dans l’incidence des maladies chroniques.

Cette analyse des données de 52 pays aboutit à 2 grandes conclusions, le taux mondial de mortalité par cancer du sein normalisé selon l'âge devrait diminuer de 9% entre 2015 et 2030 mais le même taux pour le cancer du poumon devrait augmenter de 43% au cours de la même période. « Si nous avons fait de grands progrès dans la réduction de la mortalité par cancer du sein à l'échelle mondiale, les taux de mortalité par cancer du poumon chez les femmes sont en hausse partout dans le monde », alerte l’auteur principal, le Dr Martínez-Sánchez, professeur agrégé et directeur du Département de santé publique, d'épidémiologie et de biostatistique à l'Université de Catalogne.

L’équipe a analysé les données de l’OMS de mortalité par cancer du poumon et du sein sur la période 2008 – 2014 et portant sur 52 pays. L’équipe a ensuite calculé les taux de mortalité normalisés selon l'âge et les ont exprimés, pour chaque pays, par 100.000 années-personnes. L’analyse montre que :

  • globalement, chez les femmes, le taux de mortalité par cancer du poumon devrait passer de 11,2 en 2015 à 16,0 en 2030 ;
  • les taux de mortalité par cancer du poumon les plus élevés en 2030 sont prévus en Europe et en Océanie, tandis que les taux de mortalité par cancer du poumon les plus bas en 2030 sont prévus en Amérique et en Asie. Seule l'Océanie devrait connaître une baisse de la mortalité par cancer du poumon, qui devrait passer de 17,8 en 2015 à 17,6 en 2030.

Ces données sont corrélées à la progression de l’épidémie de tabagisme à travers le monde, la pratique étant devenue socialement acceptable à des périodes différentes selon les pays.

  • globalement, le taux de mortalité par cancer du sein devrait passer de 16,1 en 2015 à 14,7 en 2030.
  • les taux de mortalité par cancer du sein les plus élevés sont prévu en Europe avec une tendance générale à la baisse, tandis qu'en Asie le taux de mortalité suit une tendance à la hausse.

Le cancer du sein est associé à de nombreux facteurs liés au mode de vie et son incidence suit la propagation du mode de vie occidental qui conduit souvent à l'obésité et à l'augmentation de la consommation d'alcool.

Les pays à revenu élevé ont les taux de mortalité par cancer du poumon et du sein les plus élevés prévus pour 2030, vs les pays à revenu intermédiaire. Cependant, ces pays à revenu élevé sont plus susceptibles de connaître une réduction de la mortalité par cancer du sein.

Bref, ces données incitent à revoir les stratégies globales en prenant bien en compte les impacts sociaux et de mode de vie dans l’incidence des cancers fréquents chez les femmes -notamment-.

Enfin, il reste à voir si de nouveaux usages, dont celui des e-cigarettes pourraient modifier ces tendances de mortalité liées au cancer du poumon.

Source: Cancer Research July 31 2018 DOI:10.1158/0008-5472.CAN-18-0187 Projections in Breast and Lung Cancer Mortality among Women: A Bayesian Analysis of 52 Countries Worldwide

Plus sur Cancer Blog

Équipe de rédaction Santélog Sep 5, 2018Rédaction Santé log




Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine