Magazine Conso

La plus grande opération de nettoyage des océans va enfin commencer. Voici tous les détails

Par Loopkinn

La pollution plastique dans le monde a un symbole : le Great Pacific Garbage Patch, une île flottante en plastique – et pas seulement – située dans l’océan Pacifique. Sa taille impressionnante – entre 700.000 et 10 millions de Km² – a conduit l’Unesco à la reconnaître, de manière provocante, comme un nouvel Etat.

Aujourd’hui, ce monstre de pollution semble avoir ses jours comptés : le 8 septembre, un système innovant de nettoyage de l’océan conçu par un très jeune inventeur sera inauguré.

Il s’appelle Boyan Slat, et à l’âge de 20 ans, il représente l’un des espoirs les plus prometteurs sur lequel repose l’avenir des océans : sa fondation à but non lucratif The Ocean Cleanup vient d’achever le développement d’un système capable de nettoyer les mers, à commencer par l’océan Pacifique.

Il s’agit d’un flotteur de 600 mètres de long avec un barrage conique de 3 mètres de profondeur attaché en dessous : le flotteur, en plus de maintenir l’appareil à flot, empêche le plastique de glisser sur lui, tandis que le barrage bloque la dérive des déchets.

Le système exploite les forces naturelles de l’océan : entraîné par le vent et les vagues, l’appareil se déplace plus vite que le plastique, le capturant au centre, grâce aussi à sa forme en U. Périodiquement, un navire ramassera les déchets piégés par le système, les amenant sur le continent où ils seront triés et recyclés.

Ce système permet de capturer des matériaux plastiques de toutes tailles, y compris d’énormes filets de pêche, qui peuvent atteindre des dizaines de mètres de large.

En seulement cinq ans, il serait en mesure de nettoyer 50 % de la Great Pacific Garbage Patch, sauvant ainsi d’innombrables animaux des déchets de cette île géante et impur.

Le système, en effet, non seulement nettoie, mais est inoffensif pour la vie animale : il se déplace lentement, permettant aux animaux de nager sous le dispositif – ce n’est pas un filet -, tandis que le plastique – flottant – reste emprisonné. De plus, comme l’enlèvement des débris sera effectué par du personnel, tous les êtres vivants présents dans la zone seront repérés et enlevés.

Le 8 septembre commence donc le compte à rebours vers le Great Pacific Garbage Patch : le système sera lancé à partir du site d’assemblage Ocean Cleanup, dans la baie de San Francisco, atteignant l’océan en 3,5 heures, où sa destination finale sera à environ 1 000 milles nautiques.

Le système a passé tous les tests, et est conçu pour résister aux tempêtes et aux forces océaniques. Il est également doté de lanternes, de réflecteurs radar, de signaux de navigation, de balises GPS et anticollision en cas de passage de navires.

Il ne reste plus qu’à croiser les doigts et regarder son lancement : nous pourrons le faire en direct depuis le site le 8 septembre 2018 !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Loopkinn 361423 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines